Accueil > Communiqués > Nationaux > Les MELDOIS dans l’action !

Les MELDOIS dans l’action !

mercredi 21 mai 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin 5h00, à l’appel de l’intersyndicale CGT – UFAP et FO, une cinquantaine de personnels pénitentiaires du CP de Meaux (DISP de Paris) sont en mouvement de protestation.
Ils ont dressé des barricades enflammées et bloquent les entrées.

Par cette action, les collègues entendent réagir vivement contre la dégradation de leurs conditions de travail et de leur santé au travail, ce qui engendre des répercussions nettes sur leurs vies de famille.

Le CP de Meaux est en surchauffe. Outre leur légitime dénonciation auprès de l’opinion publique et des pouvoirs publics, les Meldois revendiquent :

- Avec 172 % de surpopulation pénale et 50 matelas au sol, le CP de MEAUX est devenu une poudrière dans laquelle la promiscuité est source quotidienne de tension. Se croisent à Meaux des détenus aux profils pénaux lourds, des détenus à problèmes d’antécédents disciplinaires récurrents, de nombreux cas psychiatriques, etc. Cette hétérogénéité comporte tous les ingrédients de l’insécurité pour les collègues mais aussi de nombreux trafics et autres règlements de compte entre détenus. Il est temps que la politique pénale soit réorientée et que tout moyen permettant de garantir la sécurité des personnels soit activé !

- Ce contexte alourdit considérablement le nombre d’agressions de plus en plus banalisé par nos autorités et imprévisible. Le ratio surveillants – détenus est en notre défaveur, il doit être revu par l’apport conséquent d’effectifs nouveaux de personnels de surveillance

- Dans le cadre actuel des effectifs de surveillants, les rythmes de travail sont infernaux et pèsent sur les collègues. Leur santé en pâtit et par ricochet, touche les agents au sein même de leur famille.

La CGT Pénitentiaire est au soutien total des collègues Meldois et avec eux, affirme haut et fort que la question de l’emploi est au centre des enjeux.

La CGT Pénitentiaire prévient fermement les autorités :
Ce n’est pas par la menace de sanction que sera étouffée la voix des personnels du CP de Meaux.

La CGT Pénitentiaire constate que le malaise pénitentiaire s’accroît et fait tache d’huile. Il est temps que la dynamique unitaire nationale se fasse sur la base des revendications des collègues.

La CGT Pénitentiaires le réaffirme, aucun syndicat national ne pourra agir seul. Les collègues demandent l’unité d’action, la CGT sera à l’initiative !

Montreuil, le 21 mai 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page