Accueil > Communiqués > Nationaux > Les collègues de Moulin-Yzeure dans l’action... (...)

Les collègues de Moulin-Yzeure dans l’action... Restructuration déguisée !!!

lundi 3 juin 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin 5h30, plus de 80 personnels de surveillance du Centre pénitentiaire de MOULINS-YZEURE sont en mouvement devant les portes de l’établissement.

La CGT Pénitentiaire en intersyndicale avec UFAP et FO entend dénoncer le mépris de notre administration. Alors que la maison d’arrêt va être remise en fonctionnement, le problème de sous effectif reste entier avec, aussi, toujours l’éternel manque de considération de la hiérarchie. Un vrai mépris !!!

Pour information, le 23 mai dernier, la direction de l’établissement présentait aux organisations syndicales, les conditions de réouverture de cette maison d’arrêt prévue le 16 septembre 2013. Après une présentation de l’administration, les représentants ont indiqué clairement les préoccupations légitimes des personnels :

•Combien de personnels pour la réouverture ?

•Quel sera le service pour les agents ?

En effet, malgré les promesses d’un « pseudo organigramme identique » de la Direction de l’Administration Pénitentiaire avant la fermeture, quelle fut notre surprise de découvrir les propositions :

62 Agents au lieu de 98 et tout cela pour le même nombre de postes à tenir ! Inacceptable !!!

La CGT Pénitentiaire déplore, mais l’avait prédit depuis de longue date, cette restructuration de l’établissement. Il ne s’agissait pas d’une simple réfection mais aussi d’un « plan social ». Diminuer le nombre de personnels d’un tiers pour la même capacité d’accueil est un pur scandale.

Il est quand même fort de café qu’à trois mois de l’ouverture de l’établissement, les personnels ne savent toujours pas l’organisation du service et les rythmes de travail.

La CGT Pénitentiaire alerte à nouveau l’administration pénitentiaire sur la dégradation des conditions de travail et de vie des personnels dans un contexte de surpopulation pénale insupportable.

Les années passent et nous atteignons là, des limites infernales pour les personnels de surveillance !

La CGT Pénitentiaire soutient totalement la lutte des collègues, car elle est légitime.


La CGT pénitentiaire continuera à relayer le mécontentement des personnels, à fédérer les actions nécessaires face à tant de mépris d’une administration peu soucieuse des conditions des personnels.

Montreuil, le 3 juin 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page