Accueil > Communiqués > Régionaux > Les collègues de Saint-Brieuc dans l’action !!!

Les collègues de Saint-Brieuc dans l’action !!!

mardi 9 février 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Hier matin, depuis 06 heures 30, une vingtaine de surveillants briochins sur 46 manifestaient devant les portes de leur établissement pour dénoncer leurs conditions de travail. Cette action est à l’appel de l’intersyndicale CGT-UFAP-FO.

En effet, la surpopulation pénale qui règne sur cet établissement ne fait que dégrader les conditions de travail et les conditions de détention. La Maison d’Arrêt de Saint-Brieuc a une capacité théorique d’hébergement de 68 places. Régulièrement touchée par la surpopulation pénale avec la présence de matelas au sol, l’Administration avait décidé d’installer un lit supplémentaire superposé dans chaque cellule de 9m² passant ainsi la capacité à 86 places. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 160 détenus qui sont actuellement incarcérés sur la structure. De fait, plusieurs détenus occupent toujours des matelas à même le sol. C’est intolérable et inadmissible. Cette promiscuité est source de tensions, de conflits et ce sont les personnels qui subissent de plein fouet ces difficultés. Les incidents se multiplient ces derniers temps avec de véritables scènes de guérilla sur les cours de promenade sur fond de règlement de compte.

Si le ras-le-bol gagne les personnels, c’est que cette situation de surpopulation ne semble pas être bien prise en compte par les autorités judiciaires et pénitentiaires. Malgré ces protestations, les détenus affluent sur l’établissement. Ce n’est pas rien lorsque l’on connaît les difficultés de ces petites Maisons d’Arrêt pour pouvoir accueillir les détenus au-delà d’un certain seuil.

La CGT exige des pouvoirs publics qu’ils prennent réellement leurs responsabilités quant aux conditions de travail déplorables et insupportables que subissent les personnels pénitentiaires.

La CGT exige des transferts rapidement avant que la situation ne dégénère davantage et l’entente syndicale se réserve le droit de renouveler son action si elle n’est pas entendue.

L’Union Interrégionale CGT de Rennes est totalement solidaire de la mobilisation des collègues briochins et les conforte dans leurs revendications.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page