Accueil > Communiqués > Nationaux > Les collègues de la Maison Centrale d’Arles dans (...)

Les collègues de la Maison Centrale d’Arles dans l’action...

lundi 17 juin 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin 6h00, plus d’une cinquantaine de personnels de surveillance de la maison centrale d’Arles sont en mouvement devant les portes de l’établissement.

Par cette action en intersyndicale CGT-UFAP-FO-CFDT, nos collègues manifestent leur colère et leur indignation. La prise d’otage qui a eu lieu ce vendredi, mettant en danger la vie de deux collègues ne fait que confirmer l’insécurité permanente que vivent les agents.

Ces évènements traumatisants pour le personnel pénitentiaire et leurs familles ne viennent qu’alourdir le climat d’asphyxie générale dans nos établissements : Sous- effectif, peur, condition de travail déplorable, surpopulation carcérale…

Il est plus qu’urgent d’arrêter l’hémorragie par la mise place des moyens annoncés dans le plan de sécurité quand bien même insuffisants. L’amélioration de la situation des établissements passe aussi par un recrutement conséquent tous corps confondus et une politique pénale volontariste et progressiste. L’heure n’est plus aux bavardages inutiles, elle est aux actes !

Les collègues d’Arles mettent également en avant la question des conditions de travail qui se dégradent dans un contexte de surpopulation pénale endémique.

Les années passent et nous atteignons là, des limites infernales pour les surveillants !

Ils dénoncent l’hypocrisie et la démagogie d’un système qui prône l’encellulement individuel mais qui continue à sur peupler les établissements. Il faut toute l’expérience professionnelle des agents pour tenir une détention toujours plus compliquée à gérer.

La CGT Pénitentiaire soutient totalement les collègues en lutte. Cette action rejoint celles récentes d’autres établissements sur tout le territoire. Le malaise est partout.


La CGT Pénitentiaire
exige une fouille générale de cet établissement.

La CGT Pénitentiaire exige du ministère des gestes forts et un réel changement.

La CGT Pénitentiaire continuera, sans relâche, à fédérer les forces des personnels pour obtenir de réelles avancées.

Montreuil, le 17 juin 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page