Accueil > Communiqués > Nationaux > Les pénitentiaires s’imposent dans la campagne (...)

Les pénitentiaires
s’imposent dans la campagne électorale !

lundi 16 avril 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Les personnels ont eu et ont raison de manifester et continuer de manifester leurs colères et leurs souffrances et ce, même si la répression du mouvement a été féroce comme à Fleury Mérogis mercredi dernier où l’ordre a été donné d’envoyer massivement des gaz irritants au détriment de la santé des manifestants.


Cette semaine, la lutte continue donc et prend différents modes d’actions selon les établissements et les régions : blocage d’établissements, manifestations, interpellations de politiques, distribution de tracts sur la voie publique …

Grâce à la détermination des personnels et des organisations syndicales en action, la CGT Pénitentiaire vient d’être sollicitée par trois organisations politiques pour un rendez vous suite au mouvement des personnels. Nous serons vus ou reçus dans la semaine par le Front de Gauche, le Parti Socialiste et l’UMP. Nous remercions ces groupes politiques.

Ces trois partis politiques verront les deux organisations en action, représentante des personnels et de leurs indignations.

Les personnels ont raison d’exprimer leur indignation, via l’action et la manifestation, en ce moment politique décisif pour l’avenir de notre pays. En effet, c’est maintenant que nous voulons des réponses politiques à notre mal être général. Aussi, à seulement quelques jours du premier tour électoral les organisations présidentiables pourront nous éclairer sur leur programme en matière de Justice, en matière de politique pénale et au sujet du devenir de l’administration pénitentiaire, de ses personnels, des conditions de travail et de détention. Nous publierons un compte rendu des rencontres.

Aussi la CGT Pénitentiaire demande d’ores et déjà à l’UMP de tout faire pour que le Ministre de la Justice actuel, injoignable, introuvable et « porté disparu », nous reçoive. Si l’état des prisons, les conditions de travail des personnels sont aussi dégradées, si la crise est forte c’est aussi à cause des choix politiques effectués par le gouvernement, le Président de la République soutenus par l’UMP.

Monsieur Mercier, Ministre de la Justice, qui représente le gouvernement actuel est toujours responsable. Il doit apporter des réponses économiques et politiques à la crise qui touche les personnels pénitentiaires. Il doit rendre compte aux organisations syndicales représentants les personnels de ses propositions pour faire face à la crise. Cette attitude méprisante et irréfléchie ne saurait être atténuée par le rendez vous donné par l’UMP.

La CGT Pénitentiaire salue la détermination des personnels en lutte et leur courage.

Montreuil, le 16 avril 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page