Accueil > Communiqués > Nationaux > Les personnels du Mans au soutien des Havrais

Les personnels du Mans au soutien des Havrais

mercredi 30 avril 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Dès ce matin 6 heures, une cinquantaine de personnels de la maison d’arrêt Le Mans les Croisettes bloquaient les portes de leur établissement, occasionnant plusieurs retards de mouvements.

Cette action est à l’initiative de l’intersyndicale CGT – UFAP – FO et USP. Elle avait pour but de témoigner un soutien sans faille à nos trois collègues du Havre, injustement et sévèrement sanctionnés en appel, alors que la première instance les avait relaxés. Parmi les trois agents, figure une jeune lieutenante qui désormais travaille au Mans. L’ensemble des collègues est solidaire.

Plus que marquer le coup et prévenir l’administration que la mobilisation est et sera présente sur cette question, ils entendent par cette action alerter les pouvoirs publics et l’opinion publique sur les difficultés de prévenir les suicides en détention : Il est devenu trop habituel pour les hiérarchies locales et certains services de se couvrir en établissant trop souvent des listes de surveillances spéciales à rallonge, qui font généralement perdre l’essentiel du sens à notre mission de prévention des risques.

A cela, s’ajoute tout simplement à ces questions le facteur effectifs : Il est tout simplement impossible pour les collègues de nuit de se retrouver 24 heures sur 24 derrière la même porte. C’est le contexte au Havre mais c’est également la situation de chaque établissement. Nous sommes tous des Havrais sur cette question et nous constatons que de plus en plus, la justice trouve des boucs émissaires :

C’est scandaleux !

C’est pourquoi les personnels de la maison d’arrêt Le Mans les Croisettes sont au soutien sans réserve des collègues. L’état de déliquescence dans lequel est nos prisons nous amène tous les jours à courir des risques, à faire notre travail dans des conditions scandaleuses :

Il est temps de dire STOP par l’action unitaire au niveau national !

C’est l’enjeu que pose la CGT à ses partenaires sociaux.

Montreuil, le 30 avril 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page