Accueil > Communiqués > Nationaux > Les personnels exigent l’unité d’action !

Les personnels exigent l’unité d’action !

mardi 29 avril 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Après l’appel du 18 juin 2013, l’UFAP repart à nouveau à l’action, seule, le 6 mai 2014.

Il n’est nullement question ici pour la CGT de critiquer un mouvement social quel qu’il soit. Les personnels et le service public pénitentiaire ont besoin de luttes pour gagner sur les revendications et faire progresser nos métiers.

Mais une nouvelle fois, partir seul dans un mouvement social, n’est pas de nature à changer la donne. Aujourd’hui, chacun fait des constats communs sur la situation pénitentiaire, certes, avec sa propre approche syndicale : surpopulation pénale jamais atteinte, réforme de la politique pénale trop tardive, niveau de l’emploi et des salaires en berne, insécurité grandissante, métiers en déliquescences, absence de repères, santé des collègues qui se dégrade, budgets en baisse, etc.

Face à ces enjeux, nous ne pouvons nous contenter d’actions sans lendemain, sans le gain de revendications qui auront été concrétisées par l’action.
Nous avons la nécessité et la responsabilité de réussir un mouvement global, unitaire, s’inscrivant dans la durée, comme nous avons été capables de le faire maintes et maintes fois par le passé, malgré nos différences, malgré les méfiances réciproques.

C’est en ce sens que la CGT ne souhaite pas choisir entre le pôle UFAP d’un côté (qui ne nous demande rien par ailleurs si ce n’est d’assister à un fait accompli) et le pôle FO – SPS de l’autre. Cela nous mène tout droit à des guerres syndicales qui feront le bonheur de l’administration.

Nous avons des différences, oui, mais ce qui doit nous rassembler, doit être supérieur car c’est l’intérêt commun !

La CGT appelle de ses voeux un tel rassemblement. Elle est prête à se mettre autour d’une table avec tous les syndicats, sans préalable ni exclusive.

Ce que nos militants sont capables de réaliser sur les terrains, l’unité, nous devons le réussir au niveau national.

C’est dès maintenant que se gagne le budget 2015 !

Montreuil, le 29 avril 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page