Accueil > Communiqués > Nationaux > Lettre ouverte à Mme Taubira, Garde des Sceaux

Lettre ouverte à Mme Taubira, Garde des Sceaux

mercredi 16 mai 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Montreuil, le 16 mai 2012

Céline VERZELETTI
Secrétaire Générale de la
CGT Pénitentiaire

À

Madame TAUBIRA,
Garde des Sceaux

13, place Vendôme
75042 PARIS Cedex 01

Madame le Garde des Sceaux,

Depuis plusieurs années maintenant, les personnels pénitentiaires expriment leur désarroi de manière régulière sans jamais être entendus. En effet, les choix politiques du dernier quinquennat ont conduit les politiques pénitentiaires dans une impasse, asphyxiant le service public pénitentiaire et, avec lui, l’ensemble des fonctionnaires qui le servent.

Avec la mise en place de la RGPP, les conditions de travail – étroitement liées aux conditions de détention – se sont encore considérablement dégradées, notamment du fait de la sur incarcération, de l’insuffisance des recrutements alors même que les réformes et les nouvelles missions se sont multipliées, sans dialogue social et sans moyens supplémentaires. Ainsi, de nombreux agents ont dû effectuer de nombreuses heures supplémentaires, parfois hors règlementation, parfois non rémunérées. Aussi, l’épuisement professionnel et la démobilisation sont devenus le lot de la grande majorité des personnels.

Ces derniers mois, nos collègues surveillants se sont mobilisés et ont crié leurs souffrances en organisant des manifestations auxquelles le précédent gouvernement a répondu par la répression. De meilleures conditions de travail, des créations d’emplois, une revalorisation statutaire et indemnitaire sont les principales revendications que nous portons depuis des années, sans être entendus.

Nos collègues travailleurs sociaux sont eux-aussi en lutte depuis de nombreux mois après des années d’agressions violentes à l’encontre de leur profession, comme lors du discours de Saint Nazaire. Ils réclament, entre autres, de meilleures conditions de travail et des créations d’emplois ainsi que la suppression du très contesté DAVC (Diagnostic à Visée Criminologique).

Les personnels administratifs et techniques souffrent aussi d’un manque de reconnaissance accru et d’une surcharge de travail de plus en plus intolérable. Pour autant, il leur est demandé de réaliser des missions impliquant un niveau de responsabilités pour lequel ils ne sont ni formés, ni rémunérés (tâches de greffe pénitentiaire).

Le dialogue social, déjà très difficile dans cette administration, a été inexistant lors de ces longs derniers mois. L’absence de prise en compte de l’avis des personnels ne peut être interprétée que comme une marque de mépris par les personnels.

Avec le gouvernement qui sera formé autour du nouveau Président de la République, un énorme chantier vous attend pour rebâtir un service public pénitentiaire digne de ce nom. Cela ne pourra se faire que via le dialogue social et la prise en compte des revendications portées par les personnels via leurs organisations syndicales.

Outre les revendications déjà mentionnées ci-dessus, ce chantier concerne celles relatives à l’amélioration des conditions de travail et celles de la santé au sens général ; au sens des métiers et des missions ; aux revalorisations indemnitaires et statutaires en général. Une réflexion globale sur le rôle de la prison et le sens de la peine dans notre société est plus que nécessaire pour le nouveau gouvernement. Il est temps d’acter la fin des politiques pénales et pénitentiaires tournées vers le tout carcéral et sécuritaire. La CGT Pénitentiaire vous exposera ses propositions.

La CGT Pénitentiaire, syndicat de luttes et de propositions, revendique l’abrogation du statut spécial qui ôte tout droit d’expressions aux personnels. Notre organisation syndicale vous exposera encore ses revendications relatives à l’arrêt immédiat des constructions-gestions de prisons PPP (Partenariat Privé Public), usines carcérales déshumanisantes, qui sont des gouffres financiers pour l’Etat. Elles sont aussi des lieux de souffrances tant pour les personnels que pour les personnes incarcérées. Le financement de ces prisons et la place des groupements privés doivent être sérieusement discutés car ils retirent au service public les moyens financiers nécessaires à l’exercice de ses missions.

Madame le Garde des Sceaux, la CGT Pénitentiaire vous demande instamment que le dialogue social prime toujours et partout, comme cela se doit d’être au sein d’un Etat démocratique. Vous comprendrez que le mépris vécu toutes ces dernières années par les professionnels pénitentiaires a érodé leur confiance envers leur administration.

Ils ont beaucoup souffert et ont payé très cher la politique de destruction des services publics, à laquelle le service public pénitentiaire n’a pas échappé, contrairement à ce qu’a toujours affirmé l’ancien gouvernement. Les personnels pénitentiaires sont des personnes respectables et responsables, qui accomplissent leurs missions avec dignité dans un environnement particulièrement difficile et dégradé. Aussi, ils veulent être respectés par leur hiérarchie et les élus politiques, à tous les niveaux. Nous vous ferons part de leurs revendications plus précises sur l’ensemble des points.

Afin de porter les revendications des personnels et celles de notre organisation syndicale, nous vous demandons de bien vouloir recevoir très rapidement une délégation de la CGT Pénitentiaire. Il est en effet urgent que vous répondiez aux attentes des personnels afin de trouver une issue à la crise qui a envahi les prisons françaises depuis longtemps, et pour lesquelles l’ancien gouvernement et le Président de la République sortant n’ont jamais souhaité apporter de solutions.

La CGT Pénitentiaire veillera, comme elle l’a toujours fait, à ce que les engagements pris soient respectés.

La CGT Pénitentiaire avec les personnels toujours mobilisés attendra qu’avec le gouvernement vous preniez des positions sur l’ensemble des thématiques abordées lors de notre rencontre.

Veuillez recevoir, Madame le Garde des Sceaux, mes sincères salutations.

Céline VERZELETTI,
pour la CGT Pénitentiaire

(Ce courrier sera rendu public)

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page