Accueil > Communiqués > Activité Outre-Mer > Lettre ouverte à Monsieur LATHOUD Directeur de (...)

Lettre ouverte à Monsieur LATHOUD Directeur de l’Administration Pénitentiaire

jeudi 13 janvier 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 44.7 ko
Lettre ouverte à Monsieur LATHOUD Directeur de l’Administration Pénitentiaire

Monsieur le Directeur,

Par la présente, je me permets d’attirer votre attention sur la question du recrutement des personnels de surveillance au Centre Pénitentiaire de Nouméa.

Suite à la publication des décrets n°2010-1708 du 30 décembre 2010 version initiale et n°2010-1709 du 30 décembre 2010 version initiale portant sur la déconcentration de la gestion de certains personnels relevant du ministère de la justice, la question du nombre de postes qui sera proposé au futur concours est primordiale. Le 13 janvier 2010, madame Michelle ALLIOT-MARIE, précédente Garde des sceaux, affirmait au quotidien local de Nouvelle Calédonie « Les nouvelles Calédoniennes » que : « l’audit réalisé par les services pénitentiaires montre qu’il manque 23 surveillants pour que l’établissement fonctionne correctement. »

Or, le sous effectif accumulé depuis au moins 10 ans a été évalué à hauteur de 30 postes au 31 décembre 2009, chiffre que les différentes missions dépêchées sur site n’ont pas démenti. En 2010, les mouvements des personnels (départs en retraite, ouverture du pôle PSE et du QJD, promotions internes) ont aggravé cette carence et par conséquent accrus le niveau d’insécurité de l’établissement et de la société calédonienne en général.

Nous avons tous conscience des difficultés que connaît la justice en Nouvelle Calédonie et plus particulièrement le service de l’application des peines, aussi l’administration pénitentiaire ne peut faire abstraction des besoins d’humanisation de la prison associés à la mise en œuvre dans les plus brefs délais du « schéma de restructuration APIJ ».

L’attention particulière du Ministère de la Justice consentie au CP de Nouméa doit être à la hauteur des efforts considérables fournis par les personnels pénitentiaires affectés sur site.

Aussi, dans l’objectif de préserver le dialogue social sur le site, de permettre aux personnels de remplir correctement leurs missions dans des conditions de travail dignes, La CGT Pénitentiaire, représentée par L’USTKE au CP de Nouméa revendique un recrutement délocalisé de 10 premiers surveillants et de 45 surveillants. Ce recrutement permettrait donc de parvenir à un niveau de fonctionnement acceptable avec une réorganisation du service des agents avant l’ouverture du CPA prévu fin 2011 dans le plus grand respect des accords politiques locaux et notamment concernant le rééquilibrage en faveur des kanaks.
Veuillez, monsieur le directeur, accepter mes sincères salutations.

Céline Verzeletti
Secrétaire générale de la CGT pénitentiaire

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page