Accueil > Communiqués > Régionaux > MAH Nantes : jusqu’où ira-t-on ?

MAH Nantes : jusqu’où ira-t-on ?

lundi 30 novembre 2009  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

C’est une question qui mérite bien des interrogations. En effet, depuis quelques mois déjà, la maison d’arrêt de Nantes connaît une situation catastrophique et alarmante.

Pourquoi « catastrophique » ?

La surpopulation pénale en est la cause principale. Ces derniers temps, la maison d’arrêt de Nantes comptait 430 détenus dans ses murs pour une capacité théorique de 298 places. Mais, sur les 430 détenus, une quarantaine dort à même le sol ou sur des armoires. C’est inacceptable !!! Ces conditions de détention détériorent considérablement les conditions de travail des personnels. De ce fait, le travail en détention est de plus en plus compliqué, la charge de travail dans les différents services augmente sans cesse… Des difficultés accentuées par le manque de personnel qui est un problème récurrent sur le Centre Pénitentiaire de Nantes. Des personnels qui font face malgré cette lassitude mais qui souffrent depuis trop longtemps !!!


Pourquoi « alarmante » ?

La maison d’arrêt de Nantes connaît depuis quelques années une constante augmentation de la population pénale et la politique répressive actuelle en est le meilleur résultat. Il est bien révolu le temps où le seuil d’alerte de la MAH était de 350, puis 380 détenus !!! Un chiffre, certes trop important, mais qui permettait aux personnels d’accomplir leur travail dans des conditions « potables ». Avec 430 détenus, le pire est à craindre si des mesures ne sont pas prises rapidement.

La future maison d’arrêt de Nantes a déjà un bel avenir devant elle !!!!

Nantes, le 25 novembre 2009

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page