Accueil > Communiqués > Nationaux > MAINTIEN DES ANTENNES SPIP : Une victoire des (...)

MAINTIEN DES ANTENNES SPIP : Une victoire des personnels et de la CGT : Restons vigilants !

jeudi 23 janvier 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis plusieurs années, les personnels, soutenus par les militants de la CGT Pénitentiaire se sont bagarrés sans relâche, alertant les élus, les médias et le ministère sur la situation d’antennes SPIP menacées de fermeture.

Ce combat a été soutenu l’année dernière par une pétition lancée par la CGT, qui avait fait écho dans nos services en recueillant plus de 800 signatures. Celle-ci avait été remise en mains propres à la Ministre de la Justice.

L’administration pénitentiaire a depuis bien longtemps des velléités de restructurations et de départementalisation des SPIP qui reposent sur des méthodes d’épuisement et d’asphyxie organisés de certaines antennes. A la CGT, nous avons refusé la fatalité et avons actionné tous les leviers possibles pour contrecarrer les projets de la DAP.

La Ministre de la Justice a récemment confirmé aux élus le maintien de ces antennes. Pour autant, aujourd’hui, les antennes de Péronne, Abbeville et Lure sont maintenues dans un contexte très difficile et nous restons attentifs aux conditions de travail extrêmement dégradées de ces personnels.

L’administration pénitentiaire doit absolument prévoir le renforcement en effectifs sur ces antennes pour que la spirale infernale se transforme enfin en cercle vertueux. Le maintien de ces sites ne pourra se concrétiser que si les moyens humains (effectifs TS, administratifs) et matériels (locaux adaptés, budgets de fonctionnement) suivent et que ces personnels sont soutenus par leur hiérarchie.

Nous saluons la ténacité de tous ceux qui ont résisté et lutté pour un service public de qualité, ancré dans le territoire au plus près des besoins des publics.
Nous réaffirmons l’urgence de transformer les paroles en actes. La CGT continuera de se battre contre toutes les restructurations du service public.

Montreuil, le 23 janvier 2014

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page