Accueil > Communiqués > Régionaux > MC ST MAUR : Réveillons nous !!!

MC ST MAUR : Réveillons nous !!!

lundi 13 septembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 187.5 ko
MC ST MAUR : Réveillons nous !!!

Réveillons nous !!

Les 24 juin et 7 septembre ont été les moments de grandes manifestations populaires du monde du travail et des précaires. Une autre journée de mobilisation se profile pour le 23 septembre. « Encore une autre manif’ ! » me direz vous ? Oui encore une, sans doute suivie d’une autre et encore d’une autre…On peut facilement accuser les organisations syndicales de compromission ou d’impuissance. Seulement, les syndicats font ce qu’ils peuvent avec les forces à leur disposition c’est-à-dire vous et moi. Ce sont les hommes qui font les syndicats et non l’inverse. Les syndicats ne sont que les moyens qui permettent aux travailleurs de combattre, de se défendre ou de revendiquer. Pas de magie, pas de tour de « passe-passe ».

Aujourd’hui face à l’attaque globale et inacceptable du système capitaliste via un gouvernement aux ordres du patronat, c’est nous tous qui sommes visés par cette réforme des retraites qui n’a pour seul but que d’abaisser le coût du travail.

Rappelez-vous 1936 et les premiers congés payés ; souvenez-vous de 1945 avec les avancées sociales apportées par le conseil national de la résistance ; n’oubliez pas non plus 1953 et ses grandes grèves. Ne pas agir aujourd’hui c’est faire fî de tout ce passé de lutte de nos parents et grands parents, c’est balayer d’un revers de main les sacrifices énormes des travailleurs de l’époque pour que vous puissiez aujourd’hui bénéficier de congés, d’une sécurité sociale ou d’une retraite.

Cette réforme des retraites c’est l’exécution du salariat car elle s’attaque à l’emplois et aux salaires qui sont pour nos gouvernants la seule variable d’ajustement alors que pour l’année 2009, année de « crise financière », le CAC 40 a permis de multiplier par 2 les profits des grandes entreprises !

L’argument démographique est un leurre qui ne cache pas l’objectif du monde financier de pousser à la capitalisation des ménages pour leur retraite et ainsi de faire pour les banques et assurances toujours plus de profits. On individualise le risque au lieu de le répartir. L’esprit de solidarité est tué par l’esprit d’individualité. De plus, le système capitaliste ayant toujours plus besoin de générer de la circulation monétaire il lui faut pressuriser un peu plus le salarié en allongeant la durée de cotisation et en baissant les pensions. Hier, nous avons sauvé de leur crise financière des gens qui aujourd’hui n’ont même pas le scrupule de venir nous piller et ceci avec la complicité de l’état français qui sous couvert du déficit public nous livre maintenant aux faucons de la bourse.

C’est pourquoi, cher(e)s collègues, la « pénitentiaire » n’est pas un monde à part, ne vous croyez pas plus à l’abris que les autres, ne soyez pas la cigale qui se trouva fort dépourvu et qui s’en alla, un peu tard, crier famine.

Faisons du 23 septembre une journée de mobilisation encore plus forte que les précédentes et construisons ensemble notre avenir.

Rejoignez les rangs de la CGT Pénitentiaire pour cette journée de manifestation.

Sinon, vous ne pourrez vous en prendre qu’à vous-même et à personne d’autre…

Sébastien COSSET, CEN CGT.
Le 15 septembre 2010.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page