Accueil > Communiqués > Régionaux > MEPRIS TOTAL

MEPRIS TOTAL

vendredi 25 avril 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Aujourd’hui, notre Ministre de la Justice tenait une conférence à l’université du Mans.

La CGT a souhaité la rencontrer et pour ce faire, elle a déposé une demande officielle pour échanger avec Madame La Ministre voire avec un des ses collaborateurs. La réponse ne s ’est pas fait attendre et fut évidemment "NON !!!".

Il est étonnant que que cette dame ne prenne pas le temps en étant sur Le Mans de visiter les structures dépendant de son Ministère (Palais de Justice, Maison d’Arrêt ou SPIP). Du coup, elle ne daigne même pas vouloir rencontrer les personnels qui y travaillent et encore moins les organisations syndicales. Bref, nous y voyons là une volonté évidente de ne pas être confronté à la dure réalité du terrain et de faire injure au dialogue social !!!

Il est évident qu’avec un manque de personnel, le point d’indice toujours gelé, une politique pénale non changée qui implique une surpopulation carcérale des plus importantes, des heures supplémentaires qui explosent, l’article 57 qui enfonce le clou de l’insécurité de nos établissements... La Ministre n’a peut-être d’autre choix que de faire des conférences mais dans un monologue, il est évident qu’il y a moins de risque de se confronter aux difficultés que rencontrent les personnels au quotidien !

La section CGT du Mans trouve que le manque de considération de la
Ministre envers les personnels dont elle a la charge est inqualifiable.
La section CGT du Mans rappelle à la Chancellerie que nous attendons des
réponses aux problèmes soulevés et que ces problèmes ne sont pas
spécifiques au Mans mais à tous les établissements de la République
Française !

La section CGT du Mans rappelle à Madame la Ministre la dévotion des
agents au quotidien pour assurer la sécurité de la République ! Cessez avec les droits des détenus à tout-va et commencez à penser aux droits des personnels : augmentation de nos salaires, droit à une vie privée, droit à des temps de repos, droit à de meilleures conditions de travail.

Madame la Ministre, au bout de 2 ans, il est enfin temps de se mettre au travail et de considérer la pénibilité des tâches qu’accomplissent au
quotidien les fonctionnaires de l’Administration Pénitentiaire. Les violences commises envers les personnels sont de plus en plus graves car l’Administration supprime notre autorité face à une population pénale de plus en plus vindicative !

La CGT affirme également son soutien à nos collègues du Havre et sont
avec eux dans les souffrances qui sont les leurs depuis bien trop longtemps.

Nous espérons que ce dossier retiendra votre plus grande attention.
La colère gronde et nous ne laisserons pas nos collègues en pâture à
quelques arrivistes qui veulent à tout pris casser du bleu !

Le bureau local CGT

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page