Accueil > Communiqués > Nationaux > MUTINERIE AU CP POITIERS VIVONNE !!!

MUTINERIE AU CP POITIERS VIVONNE !!!

mardi 13 septembre 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Une mutinerie d’une cinquantaine de détenus, sans otage ni blessé, a été perpétré lundi soir à la prison de Poitiers Vivonne. L’intervention des agents, des ERIS et de la Gendarmerie Nationale a été nécessaire pour prendre le contrôle du deuxième étage du CDH afin de figer la situation vers 22h15.
La mutinerie avait débuté vers 17H00, lorsque deux détenus ont immobilisé le surveillant pout lui subtiliser son trousseau de clefs et son Motorola. Ils ont ouvert toutes les cellules du deuxième étage du bâtiment afin de déclencher une mutinerie collective. Ils ont mis le feu sur la coursive et au bureau du surveillant après avoir dégradé ces locaux. A cet étage, on y retrouvait une cinquantaine de détenus hors de leurs cellules. Le feu ayant entraîné d’importants dégagements de fumée" ajoutant une difficulté supplémentaire à l’intervention.
La mutinerie a comme origine le refus de permission de sortie à un détenu frustré, qui par rébellion a atteint à la sécurité de l’établissement et a entrainé d’autres détenus dans son mouvement.
L’incendie, touchant un des trois étages du bâtiment, a été maîtrisé par les pompiers qui n’ont pas eu accès au foyer, mais ont évacué les quelques détenus présents au troisième étage pour les protéger de la fumée.
L’intervention a permis de maitriser les détenus à l’origine du mouvement. Ils ont été placés en garde à vue. Les autres ont été contrôlés et regroupés dans le gymnase.
LA CGT Pénitentiaire se réjouit qu’aucun collègue ne soit blessé.
LA CGT Pénitentiaire félicite les collègues présents et les collègues venus en renfort sur leurs repos pour leur sang-froid et leur professionnalisme afin que la situation ne dégénère pas et soit le plus vite maitrisée.
LA CGT Pénitentiaire ne cesse de dénoncer les difficultés rencontrées sur ce CP depuis de nombreuses années. comme la majorité de ces grosses structures déshumanisantes, insécurisantes, qui représentent de vraies poudrières.
LA CGT Pénitentiaire veut démontrer que malgré le manque de reconnaissance envers les collègues, l’application des modes dégradés, les rappels, etc.. Ces derniers répondent présents à leurs missions malgré ce peu de considération qui leurs est faite !!

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page