Accueil > Communiqués > Régionaux > Maison d’arrêt Le Mans les Croisettes : Les collègues (...)

Maison d’arrêt Le Mans les Croisettes :
Les collègues dans l’action !

jeudi 21 juin 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin 7h00 heures, une trentaine de surveillants de la maison d’arrêt de Le Mans les Croisettes sont en mouvement devant les portes de leur établissement.

Cette action est à l’initiative des organisations syndicales CGT – USP – UFAP et FO. Par cette lutte, nos collègues entendent dénoncer et revendiquer :

· Une meilleure sécurité pour les personnels et le service public (ne plus
découvrir le PCC et le QI, ainsi que le poste « activité » du samedi, ils
demandent plus de sécurité au QSL...)

· La création de postes supplémentaires sur l’organigramme de référence et la venue de SD 2 ( Ils exigent 2 agents mouvements, 1 administratif, 1 moniteur de sport, 1 agent SPIP 72, 1 officier, 1 personnel de direction, 1 agent QA en plus le week-end, 1 agent « 13ème » de nuit renfort QSL)

· Une réorganisation des mouvements en détention qui se font dans des délais trop « serrés »

· Le retrait de la boule dynamique

· L’abrogation de la journée de carence (art.105 loi 2011-1977)

· La hausse des indices pour tous les échelons ainsi que la revalorisation des régimes indemnitaires (primes de nuit, week-end...)

· Le soutien à tous les collègues dont les établissements sont concernés par la fermeture des miradors

· L’arrêt de réformes décidées unilatéralement sans consultation des
personnels

L’union régionale CGT Pénitentiaire de Rennes soutient totalement ses collègues en lutte. Cette action rejoint celle d’autres collègues dans de nombreux établissements. Le malaise est partout important. Il en va de la responsabilité de toutes les organisations de fédérer ces souffrances et ces mécontentements.

La CGT régionale appelle le nouveau gouvernement a prendre rapidement des mesures qui viseront à montrer clairement à nos collègues que le changement promis n’est pas une formule de plus ni un vœux pieu.

Nantes, le 21 juin 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page