Accueil > Communiqués > Nationaux > Meaux-Chauconin dans l’action : « La cocotte-minute (...)

Meaux-Chauconin dans l’action :
« La cocotte-minute explose ! »

vendredi 31 mai 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis ce matin, 05h30, les personnels du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin, manifestent leur colère devant les portes de leur établissement, en intersyndicale. Effectivement, un détenu a agressé violemment plusieurs personnels de surveillance suite à la découverte de résine de cannabis sur lui. Par la suite, il a tenté d’étrangler un agent du quartier disciplinaire.

La CGT Pénitentiaire souhaite un prompt rétablissement aux agents victimes et leur apporte son total soutien dans ces épreuves.

Ces nouvelles violences surviennent dans un contexte où notre profession a subi, ces derniers temps, un grand nombre d’agressions physiques et verbales. Sur plusieurs établissements (Sequedin, Douai, Tarascon, Nîmes, Liancourt…) des surveillants ont été blessés gravement.

Comme trop souvent ces agressions de la part de la population pénale s’ajoutent aux conditions de travail lourdement dégradées depuis de trop nombreuses années. En effet, le sous-effectif chronique ajouté à un nombre de personnes incarcérées qui ne cesse d’augmenter (67 839 détenus pour 57 235 places) place les agents dans une situation intenable, dangereuse et les propulse dans un climat d’insécurité nuisible. Pourtant, une circulaire ministérielle de décembre 2012 incitait les parquets à faire des aménagements de peine une priorité.

En plus de tout cela, les personnels subissent l’irresponsabilité de certains directeurs qui tentent de falsifier la réalité des agressions pour donner une image positive de leur gestion de l’établissement.

La CGT Pénitentiaire dit STOP aux violences et à cette hypocrisie !

La CGT Pénitentiaire ne peut accepter que l’administration continue de considérer ces agressions comme inhérentes à notre travail !

Considérer ces violences comme une fatalité est un mépris total et absolu !

La CGT Pénitentiaire soutient l’ensemble des personnels en lutte pour l’amélioration de leurs conditions de travail et dénonce l’irresponsabilité des dirigeants de l’administration pénitentiaire.

Aujourd’hui et demain, la seule réponse face à tant d’inconséquences, d’arrogance et d’injustices, est la lutte, le rassemblement et la solidarité des personnels.

Montreuil, le 31 mai 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page