Accueil > Communiqués > Nationaux > Message de soutien de la CGT PENITENTIAIRE aux (...)

Message de soutien de la CGT PENITENTIAIRE aux mobilisations unitaires Guadeloupéenne et Martiniquaise

vendredi 13 février 2009  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La CGT PENITENTIAIRE, les Originaires de l’Outre-mer syndiqués à la CGT et leur collectif fédéral, adressent un soutien fraternel à leurs camarades, leurs amis, leurs familles de Guadeloupe et de Martinique en action depuis plus de trois semaines pour l’un et d’une semaine pour l’autre, contre la vie chère, pour les salaires, l’emploi et le développement économique de leur pays.

Ils saluent leur détermination, leur responsabilité et les premiers résultats du mouvement unitaire Guadeloupéen remarquable.

Pour la CGT PÉNITENTIAIRE, la plate-forme de 146 points de revendications de la Guadeloupe n’est pas démagogique comme certains tentent de la présenter, mais bien la démonstration des non réponses du Gouvernement et du Patronat aux besoins et attentes de la population Guadeloupéenne.

La Réunion démarre elle aussi une mobilisation pour faire valoir une liste de revendications à peu près similaire à la liste de nos camarades antillais.

Ces mobilisations citoyennes constituent un vif encouragement à poursuivre et à amplifier l’action engagée dans l’hexagone pour sauvegarder, améliorer et étendre les droits particuliers de la Fonction Publique à tous les originaires (non titulaires, secteur privé et précaires) ce, au moment où le Ministre de l’Outre-mer, Yves JEGO ouvre des négociations pour réformer le « congé bonifié ».

Cela fait 2 ans que le Gouvernement cherche à remettre en cause :

  • Le congé bonifié au prétexte du déficit public !!
  • Le prime de vie chère car soi-disant frein au développement économique des DOM !

La ficelle est trop grosse ! Les ultra-marins n’acceptent pas d’être des boucs émissaires, encore moins quand le Président de la République vient de gager 360 milliards d’euros pour les banques !

Il y a donc bien les moyens de satisfaire les revendications en France métropolitaine comme dans les départements d’Outre-mer.

Pour la CGT, les enjeux revendicatifs de l’Outre-mer et de l’hexagone sont convergents, tout comme l’action pour stopper le démantèlement des services publics, de la Fonction Publique et pour en finir avec des modes de gestion colonialistes indignes de la REPUBLIQUE.

Montreuil, 13 février 2009

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page