Accueil > Communiqués > Nationaux > Mobilisons-nous, le 1er mai 2012

Mobilisons-nous, le 1er mai 2012

lundi 23 avril 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Un appel commun des syndicats CGT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA est lancé pour de grandes manifestations dans toute la France le 1er Mai 2012 pour en finir avec les politiques d’austérité.

L’augmentation des salaires, la priorité à l’emploi, la reconquête des systèmes sociaux et des droits des salariés sont au cœur des revendications de ce 1er mai 2012 qui se situe dans le prolongement de toutes les luttes pour une autre répartition des richesses.

La CGT Pénitentiaire fait le constat alarmant d’un délabrement du service public pénitentiaire (déshumanisation des relations professionnelles et des établissements, délégation au privé), de la dégradation des conditions de travail et d’une réelle souffrance des personnels. La situation des établissements est devenue intenable à cause des records de surpopulation pénale, de l’application sans moyens de la loi pénitentiaire et des problématiques des personnes détenues de plus en plus lourdes et complexes. Dans les SPIP, les personnels sont asphyxiés par les manques de moyens humains et budgétaires et se voient imposer des logiques gestionnaires et de nouvelles méthodologies de travail sans aucune concertation au détriment de la qualité des prises en charge (DAVC, flexibilité…).

La CGT Pénitentiaire appelle tous les personnels pénitentiaires à participer massivement à ces rassemblements.

La CGT pénitentiaire réaffirme ses revendications légitimes :
• Revalorisation statutaire et indemnitaire pour tous les corps de métier ;

• Passage en catégorie A pour les CPIP ;

• Passage en catégorie B pour le personnel de surveillance ;

• Recrutements massifs pour toutes les catégories professionnelles

• Abandon de la Révision Générale des Politiques Publique (RGPP)

• Amélioration des conditions de travail et de détention ;

• Abrogation du statut spécial ;

• Respect des règles du dialogue social ;

• La retraite à 60 ans à taux plein, et la reconnaissance de la pénibilité pour les corps de métier concerné avec un départ à la retraite possible dès 50 ans avec une bonification revalorisée.

A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, unissons nos forces et mobilisons-nous le 1er mai.

Exigeons une nouvelle politique pour sortir de la crise par le progrès social !

Montreuil le 23 avril 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page