Accueil > Communiqués > Nationaux > NON à la fermeture de certains miradors …

NON à la fermeture de certains miradors …

mardi 17 janvier 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Après la forte mobilisation des agents de la maison d’arrêt (MA) de Bonne-Nouvelle de ROUEN les 19 et 20 et 28 décembre derniers, ce mardi, se trouvaient à nouveau une centaine d’agents mobilisés devant les portes du centre pénitentiaire (CP) de METZ pour maintien de leur outil de travail « Mirador 4 ».
Alors qu’une enveloppe de 600.000€ a déjà été dépensée pour la rénovation de ce mirador, la Direction de l’Administration Pénitentiaire (DAP) décide de maintenir son projet de fermeture.

Ce projet, présenté dans ses grandes lignes, a déjà fait l’objet de plusieurs critiques par la CGT Pénitentiaire. En effet, sur certains sites, les miradors restent nécessaires pour permettre aux agents de remplir leurs missions de sécurité, et ce d’autant que d’autres postes de sécurité sont régulièrement découverts dans les prisons par manque de personnels.

Rappelons que ces mesures sont purement et simplement dans un seul but, celui de supprimer des Emplois à Temps Plein (ETP) lié au plan de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

La CGT Pénitentiaire juge que "ce mépris total des personnels pénitentiaires n’est plus tolérable" et qu’il est impossible de "subir de nouvelles dégradations des conditions de travail".

La CGT Pénitentiaire a à nouveau interpellé monsieur Masse, Directeur de l’Administration Pénitentiaire, sur la situation du CP de Metz, actuellement mobilisé, afin de trouver une alternative et de donner une réponse concrète aux personnels. Celui-ci prenant conscience de la situation, il décide de repousser la date de fermeture du mirador 4 du CP de Metz tant que les mesures compensatoires ne sont pas effectives (câble à choc, barrière hyperfréquence, caméra), tout cela pour une valeur de 170.000€.

Y a-t-il vraiment une crise financière dans ce pays ??? Foutaise !!!

Malgré le recul de l’administration qui ne prévoit plus la fermeture sèche du mirador de Metz, la CGT Pénitentiaire juge cela insuffisant. Elle demande à monsieur Masse de maintenir l’ouverture des miradors de la MA de Bonne-Nouvelle à Rouen et celui du CP Metz dans l’intérêt de tous.


La CGT Pénitentiaire apporte tout son soutien aux agents mobilisés et les encourage dans leurs luttes légitimes.

Au mépris opposons la lutte ! Amplifions le mouvement !

Montreuil le 17 Janvier 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page