Accueil > Communiqués > Nationaux > Négociation statutaire et indemnitaire : FO et la CGT (...)

Négociation statutaire et indemnitaire :
FO et la CGT communiquent

jeudi 28 février 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Les négociations relatives au statut du Corps d’Encadrement et d’Application du Personnel de Surveillance se sont achevées le mercredi 27 février par la rédaction d’un protocole d’accord, qui est soumis à la réflexion des organisations professionnelles aux fins ou non de ratification sans préjuger de la décision de nos syndicats, qui consulteront leurs adhérents, les agents en réalisant leurs propres explications.

Il est apparu nécessaire aux syndicats FORCE OUVRIERE et CGT Pénitentiaire d’informer les personnels sur la nature de la grille qui, nous est proposée :

Jusqu’au lundi 25 février, était soumise une grille à double fusion, celle des Surveillants-Brigadiers et des Premiers Surveillants-Majors. Tenant financièrement, cette dernière proposition était soutenue là par la Direction de l’Administration Pénitentiaire, qui avait annoncé aux trois syndicats UFAP – FO – CGT qu’elle la soumettrait en séance de négociations le mardi 26 février.

Mais le 25 au soir, sans autre explication que quelques pressions politiques d’un certain syndicat, le Ministère enterre ces fusions pour avancer à nouveau une grille en quatre grades pour le Corps d’Encadrement et d’Application.
Alors qu’il y avait clairement la possibilité de fusionner les grades, FORCE OUVRIERE et la CGT Pénitentiaire dénoncent l’attitude négative et calculée de l’UFAP dont la position visiblement orientée vers les quatre grades est une évidence.

FORCE OUVRIERE et la CGT Pénitentiaire déplorent et condamnent l’absence de transparence à l’égard des agents, qui méritent davantage de respect.

En effet, l’hypothèse d’une grille fusionnée n’est pas présentée à l’appréciation des personnels, d’autant que le sentiment général du terrain, quelle que soit l’orientation syndicale, plaide pourtant en faveur de la double fusion.

Paris, le jeudi 28 février 2013

Christophe MARQUE, Marc ASTASIE
Secrétaire Général Secrétaire Général
SNP FORCE OUVRIERE CGT Pénitentiaire

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page