Accueil > Communiqués > Nationaux > Nomination du nouveau Garde des Sceaux

Nomination du nouveau Garde des Sceaux

vendredi 18 mai 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

C’est avec attention que la CGT Pénitentiaire a écouté le discours de passation de pouvoir entre M. Michel Mercier et Mme Christiane Taubira, place Vendôme. Madame le Garde des Sceaux était accompagnée de Madame Delphine Batho, Ministre déléguée auprès du Ministre de la Justice.

La CGT Pénitentiaire souhaite dire combien la nomination de Mme Taubira lui semble hautement symbolique d’un sérieux changement.

D’une part, Mme Le Garde des Sceaux s’est déjà exprimée de façon très engagée, lors de différentes séances à l’assemblée nationale, sur les questions de justice. Ensuite, elle est à l’origine d’une loi, elle aussi hautement symbolique, relative à la reconnaissance comme crime contre l’humanité de la traite transatlantique et de l’esclavage qui en a résulté. Par son engagement, elle a su agir pour que Justice soit rendue à tout jamais à ces enfants, ces femmes, ces hommes qui ont lutté et sont morts pour accéder à la Liberté, la Dignité, l’Egalité.

Pour la CGT Pénitentiaire, avoir un Garde des Sceaux et une Ministre déléguée déjà engagées sur les questions de justice et motivées pour ces questions est un changement essentiel dont nous avions besoin. Autre changement important est la volonté du dialogue social, le respect des personnels, l’humilité et le réalisme du discours. Ensuite, lors de son discours, Mme le Garde des Sceaux, a rappelé l’importance de l’indépendance de la Justice. Elle a rappelé que le Ministère de la Justice était en troisième position dans l’ordre des priorités du nouveau gouvernement juste après l’éducation. Elle a su rappeler l’importance des deux ministères pour le Président et a rappelé les liens qui pouvaient les réunir. La CGT Pénitentiaire sait l’importance, entre autres, de ces deux colonnes vertébrales d’un Etat démocratique, à savoir l’Education et la Justice pour lutter contre les inégalités sociales. Sans un système éducatif fort et qui lutte contre les inégalités sociales, sans un système de prévention des maltraitances de l’enfance, sans une justice des mineurs basée sur l’éducatif : point de Justice.

Mme Taubira a dit souhaiter vivement que les malaises soient dissipés dans le dialogue : cela est aussi un changement important.

La CGT Pénitentiaire sera très attentive aux engagements du Président de la République en matière de Justice, de politique pénale et pénitentiaire. Les personnels pénitentiaires attendent beaucoup de ce changement. La CGT Pénitentiaire luttera toujours et partout afin que les revendications des personnels pénitentiaires soient satisfaites. Les prisons françaises sont au bord de l’explosion. Comme la CGT pénitentiaire l’a dit dans une lettre ouverte au nouveau Garde des Sceaux, le chantier qui l’attend est grand.

La CGT Pénitentiaire sait aussi que pour obtenir des avancées, seul le rassemblement et la lutte des personnels restent une valeur sûre.

Montreuil, le 18 mai 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page