Accueil > Communiqués > Nationaux > Nous ne pouvons pas nous satisfaire de si peu (...)

Nous ne pouvons pas nous satisfaire de si peu !!!

samedi 25 juillet 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Par note en date du 10 juillet 2015, la directrice de l’Administration pénitentiaire recadre plus strictement les modalités d’action de sa précédente note du 05 Novembre dernier ayant pour but la maîtrise des heures supplémentaires.

Ces consignes données aux différents directeurs interrégionaux sont le résultat des actions entreprises depuis plusieurs mois par l’intersyndicale CGT-UFAP via les différentes réunions et écrits.

Depuis sa mise en oeuvre, la CGT n’a de cesse de dénoncer à l’administration les méfaits qu’entraîne l’application de la note sur la maîtrise des heures supplémentaires dans les établissements pénitentiaires. On ne compte plus les sites impactés par une gestion passéiste des heures supplémentaires mettant ainsi gravement la sécurité des établissements.

Et tout cela au détriment des personnels !!!

Même si nous actons cette clarification, le quotidien des agents en établissements reste inacceptable et la note n’y changera rien.

La sécurité des personnels est une affaire sérieuse, trop souvent mise à mal par un manque d’effectif et une surpopulation pénale grandissante au sein de nos prisons. Le personnel est plus que jamais en souffrance : le cycle de travail devient infernal, le rappel est monnaie courante, les repos sont de moins en moins présents, la santé des collègues et leur vie de famille se dégradent…

Il manque à ce jour plus de 1200 agents au sein de nos détentions. L’administration peut retourner le problème dans tous les sens. Sans l’application d’une réelle politique de recrutement massif permettant de combler les vacances d’emplois existantes, aucune solution ne sera plausible et efficace.

Elle se doit donc de donner les moyens à son personnel de travailler dans des conditions de travail décentes. Elle est garante de notre sécurité au sein de notre lieu de travail. Cela passe forcément par la suppression pure et simple de la note de Novembre 2014 et par un recrutement massif.

L’emploi doit être la réponse de l’administration.

La CGT Pénitentiaire « ré-exige » la suppression de la note relative à la maîtrise des
heures supplémentaires et un recrutement massif pour les personnels de tous corps et grades.

La CGT Pénitentiaire ne cessera de se battre pour l’intérêt des personnels.

La CGT Pénitentiaire réaffirme avec force que seule l’action unitaire permettra d’entrevoir un avenir plus radieux au sein de nos structures.

Il est grand temps d’arrêter de subir, place à l’action !!

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page