Accueil > Communiqués > Nationaux > P R E J : Mise au point CGT !

P R E J : Mise au point CGT !

mardi 13 janvier 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Le 22 janvier 2015, se tiendra à la DAP une réunion bilatérale à l’administration, ayant pour débat : les Extractions Judiciaires.

Cette réunion sera pour nous d’effectuer quelques mises au point sur ces sujets, la CGT Pénitentiaire communiquera à l’issue des échanges.

Bien communément avec d’autres organisations, la CGT Pénitentiaire a effectivement contesté la création des EJ. Elle ne l’a pas faite sur l’idée simpliste que d’autres syndicats nous collent, d’empêcher des collègues d’y aller travailler par pure idéologie. C’est essentiellement sur la base du budget accordé au transfèrement de ces missions de la Police et de la Gendarmerie sur l’administration pénitentiaire que la CGT a émis des réserves.

La CGT Pénitentiaire rappelle que pour 2015, 212 transferts de postes EJ ont été budgétés (135 ETP seront transférés de la Gendarmerie nationale et 77 de la Police nationale) pour la mise en place des PREJ d’Alsace, d’Aquitaine et du Nord Pas de Calais. Des crédits sont d’ores et déjà budgétés pour la construction ou l’aménagement de 21 pôles régionaux EJ sur la période 2015 – 2017.
Sur cette base des effectifs proposés et plus globalement pour l’ensemble des PREJ, nous affirmons que le compte n’y est pas : En effet, la négociation avec le Ministère de l’intérieur s’est arrêtée sur 1200 transferts de postes sur l’AP. C’est la fourchette la plus basse qui a été acquise. Il en fallait 1800, fourchette haute (sans l’outre mer) pour pouvoir garantir sereinement l’exercice de ces nouvelles missions !
Aujourd’hui, le gouvernement a tranché sur ces questions et la CGT l’affirme, les PREJ font partie intégrante de son activité.

Fidèle à ses principes, la CGT Pénitentiaire mettra tout en œuvre pour garantir la meilleure mise en place possible de ces missions. Les organigrammes, l’emploi, les chartes des temps, les outils et moyens techniques permettant un travail optimal, les conditions d’hébergement des équipes, la formation initiale et continue, etc, sont d’ores et déjà au cœur de notre activité.

La CGT Pénitentiaire sera aux côtés et au total soutien des collègues des PREJ dans leurs actions autour de leurs revendications et besoins.

Montreuil, 13 janvier 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page