Accueil > Communiqués > Nationaux > PREJ ET ERIS : "Avance, tais-toi et marche ou crève (...)

PREJ ET ERIS : "Avance, tais-toi et marche ou crève !..."

lundi 7 septembre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

L’Unité Syndicale (UFAP-UNSa Justice / SNP FO Personnels de Surveillance / CGT Pénitentiaire) dénonce et condamne fermement la démarche maligne de la Chancellerie et de la DAP visant à détourner les ERIS de leurs missions. Malgré les rappels et interpellations de nos Organisations Syndicales respectives, la DAP est restée sourde aux courriers reçus…. L’Unité Syndicale dénonce les agissements et décisions orchestrés par nos dirigeants sous prétexte qu’il faut répondre aux exigences surréalistes de Bercy en termes d’économies budgétaires.

En effet, affecter les ERIS dans des fonctions qui ne sont pas les leurs, c’est mettre gravement en danger la sécurité des biens et des personnes au sein des établissements, c’est marcher sur le règlement d’emploi des ERIS en toute impunité !
D’autant plus que ces décisions irresponsables mettent l’AP en position de faiblesse vis-à-vis de l’Intérieur et surtout de Bercy, pour aller chercher les 600 ETP manquant au déploiement des PREJ. L’Unité Syndicale exige :

 la mise en place différée des nouveaux PREJ, le temps de recruter, d’assurer une formation initiale aux agents affectés à ces nouvelles missions.

 Le respect des statuts d’emplois des ERIS et des PREJ.
Comme sur d’autres dossiers, la DAP n’a que faire des considérations des Personnels !... Aujourd’hui se sont les ERIS et demain se seront les Formateurs, les Moniteurs de sport, les Surveillants de détention que l’on enverra renforcer (sur ordre !) un autre établissement, sans aucune préoccupation de leur vie de famille, sans aucun respect pour l’engagement et l’investissement qu’ils fournissent pour se spécialiser, sans aucun égard quant au choix de la mobilité de l’agent et des répercussions liées à de telles décisions. Une bonne fois pour toutes : les Personnels ne sont pas une variable d’ajustement !

L’incompétence de certains dirigeants, incapables d’anticiper, ne doit pouvoir interférer plus longtemps sur la vie personnelle et familiale des collègues pourvu qu’il s’agisse de répondre à l’exigence des services judiciaires ! L’Unité Syndicale apporte son soutien indéfectible à nos Collègues des ERIS et des PREJ et les invite à rentrer en résistance et à dire NON !...

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page