Accueil > Communiqués > Nationaux > PRISES DE POSTES DIFFÉRÉES !

PRISES DE POSTES DIFFÉRÉES !

jeudi 28 juillet 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 78.9 ko
PRISES DE POSTES DIFFÉRÉES !

La CGT vient d’apprendre que la DAP s’apprêtait à annoncer qu’un nombre conséquent de CIP et d’ASS (plus d’une cinquantaine) seraient concernés par des mutations différées dans le temps. Seraient touchés en premier lieu les services de la région parisienne et du nord qui connaissent un nombre important de départs suite à la CAP de juin dernier. 3 vagues de mutations sont prévus : 1er septembre, 3 octobre et 17 octobre.

Cette situation est ahurissante. Jamais les agents n’ont été informés de cette éventualité. Jamais cette hypothèse n’a été évoquée avec les organisations syndicales. Rien n’a été anticipé, rien n’a été organisé. L’administration a donc laissé pendant un mois les agents préparer leur mutation pour les informer, au cœur de l’été et dans la plus grande confusion, du changement de programme ! Les personnels seraient donc informés, dans les jours à venir, alors qu’ils ont déjà préparé leur départ (bail, déménagement, inscriptions des enfants), que leur prise de poste ne s’effectuera pas dans un mois mais dans deux mois ou deux mois et demi.

Les causes de cette décision sont à chercher dans le sous effectif chronique des services, le refus de l’administration d’avancer la prise de poste des stagiaires, et le maintien de la pré-affectation. Autant d’éléments combattus par les personnels, qui subissent aujourd’hui les choix catastrophiques de l’administration ! Pire, ces départs en cascade ne vont en aucun cas régler les grandes difficultés que vont connaître les terrains. La situation sera catastrophique à la rentrée pour Fresnes, Corbeil, Laon ou Beauvais !

Une illustration de plus de la gestion calamiteuse des ressources humaines, qui n’est pas, comme semble parfois le dire la direction de l’administration pénitentiaire, exagérée par la CGT ! Le mépris et l’inconséquence sont au contraire chaque jour plus évidents et plus insupportables.

Cette méthode n’est pas acceptable, puisqu’elle va aboutir à plonger les personnels dans des situations sociales difficilement gérables, retenir des collègues sans aucune raison, et déséquilibrer, par ricochet, d’autres services.

Nous demandons donc à la DAP de revoir cette décision, et nous engageons les agents lésés, dès à présent, à adresser des courriers au DAP, sous couvert de leur hiérarchie, faisant valoir leur situation personnelle (logement, enfants, demandes liées, rapprochement de conjoint) et les justificatifs afférents, en transmettant par fax une copie à la CGT (01.48.18.82.50).

Montreuil, le 28 juillet 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page