Accueil > Communiqués > Nationaux > Parce que nous le valons bien : Exigeons la catégorie B (...)

Parce que nous le valons bien :
Exigeons la catégorie B !

vendredi 29 mars 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La CGT Pénitentiaire porte collectivement depuis de longues années le projet de la catégorie B pour les personnels du corps d’encadrement et d’application de l’administration pénitentiaire, ainsi que la disparition de la multiplication des grades et grilles mises en place sous l’ancien gouvernement. Ces deux revendications sont totalement liées.

En effet, la catégorie B implique une revalorisation des missions des personnels de surveillance alors qu’ils sont de plus en plus disqualifiés et réduits à un rôle de « porte-clés ». Cette réduction conséquente du rôle des personnels de surveillance a été imposée notamment grâce à la multiplication des grades. La CGT Pénitentiaire s’est toujours opposée au morcellement des missions, donc à la prolifération des grades.

Aussi, nous nous sommes férocement opposés aux accords qui ont abouti à donner aux personnels de surveillance un rôle unique de « porte-clés », et ainsi l’empêcher d’avoir un déroulé de carrière digne du travail qu’il effectue quotidiennement dans les conditions très difficiles que l’on connaît. La CGT Pénitentiaire ne signera jamais un accord emprisonnant les collègues dans un déroulé de carrière illégitime au regard des compétences demandées aux surveillants dans un cadre de travail de plus en plus exigeant.

Le protocole d’accord proposé allait donc totalement à l’encontre des revendications justes et justifiées portées par les syndiqués de la CGT, qui se sont battus afin de préserver la dignité de l’ensemble des personnels.

Signer ce protocole serait revenu à jeter nos revendications à la poubelle, donc trahir les syndicats et les syndiqués CGT qui ont fait nos congrès depuis de très nombreuses années.

La CGT Pénitentiaire ne trahit jamais les choix, les votes et la voix de ses syndiqué-e-s, ses syndicats, les revendications et orientations votées en congrès.

La CGT Pénitentiaire ne trahit jamais les personnels car elle est leur outil d’émancipation, de rassemblement, de luttes et de propositions.

Montreuil, le 29 mars 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page