Accueil > Communiqués > Nationaux > Pas de polémiques inutiles Sur Clairvaux

Pas de polémiques inutiles Sur Clairvaux

jeudi 28 avril 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Cher (e) s Collègues du CP Clairvaux,

Ces quelques lignes afin de ne pas polémiquer inutilement. Je sais que l’écrit que j’ai rédigé hier soir concernant la fermeture de Clairvaux a été mal interprété. Après tout, si c’est le cas, c’est que je me suis mal formulé.

Sur la dimension financière, bien évidemment, je ne souhaitais pas écrire que les sommes devant être mises en oeuvre justifiaient la fermeture de votre établissement.

Clairement, que ce soit au niveau national ou territorial, je reproche aux pouvoirs publics de ne pas prendre leurs responsabilités. Chacun se renvoie la balle et ne veut pas mettre la main au portefeuille. Je vous engage d’ailleurs à interpeller vos élus locaux comme nous le ferons nous même au niveau national.

Quant à moi, l’histoire qui me lie à Clairvaux est importante, j’étais aux cotés de vos anciens ce terrible soir du 11 septembre 1992. Marc était décédé. Mes camarades DUPATY et NOBLOT étaient pour l’un, hospitalisé, pour l’autre, retenu encore en otage.

Mais indépendamment de l’histoire, je crois qu’il vaut mieux vivre et travailler à Clairvaux, voir pour la population pénale, y être incarcérée, plutôt que de bosser dans ces prisons nouvelles sans âme et mal conçues.

Alors, oui Clairvaux peut et doit rester ouverte, ce n’est qu’une question de moyen ! Et qu’on ne nous raconte pas de sornettes : les prisons nouvelles en partenariat public privé (PPP) coûtent plus chères que toute rénovation à faire.

Portez haut et fort ces messages, nous les relaierons. Interpellez vos élus pour qu’ils s’engagent !

Votre lutte est légitime. Elle permet aussi par ricochet de faire vivre tout un bassin cruellement touché par le chômage.

Bravo pour votre action de ce matin

Très fraternellement

Alexis GRANDHAIE
Montreuil, le 28 avril 2016

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page