Accueil > Carrières > Mutations > Personnels pénitentiaires d’insertion et de probation : (...)

Personnels pénitentiaires d’insertion et de probation :
Point info CAP CPIP

jeudi 29 novembre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Différentes informations RH viennent de tomber.
Hier nous étions informés de la date de la prochaine CAP des CPIP. Le calendrier prévisionnel 2013 nous indique que cette CAP devrait se tenir les 24, 25, 26 avril 2013 pour une prise de fonction prévue en septembre 2013. La publication des postes devrait être diffusée dès février. Une note de Mme Debaux, directrice des ressources humaines, nous indique également que les personnels de la 15e promotion titularisés en 2012 pourront participer à cette mobilité.

La CGT se réjouit de ces informations. Nous étions régulièrement intervenus auprès des responsables RH pour une meilleure anticipation du calendrier et la diffusion d’une information claire auprès des collègues de la 15e promotion.

Malgré notre opposition aux postes de CPIP « volants » l’administration s’est obstinée. La CGT proposait à l’administration de travailler à l’élaboration d’un organigramme avec obtention d’un TCCBS, un taux compensateur qui, comme pour les personnels de surveillance, permet d’organiser les services en fonction d’une moyenne calculée des différents congés (maladie, maternité et parentaux nombreux dans notre corps, formation, etc.).

Pour autant l’administration ne nous a transmis aucun élément concret sur ces fameux postes de CPIP volants. Une nouvelle réunion sur les organigrammes se tiendra à la DAP en décembre, auparavant la CGT aura rencontré la directrice des ressources humaines. Nous rappellerons l’urgence de la rédaction de la fiche de poste des CPIP volants.

Les éléments actuellement avancés par l’administration ne nous rassurent pas. Elle a évoqué l’idée d’un traitement différencié soit en terme de prime spécifique soit en terme d’accélération carrière. Ces deux propositions sont clairement écartées par la CGT. Si pour la CGT les frais doivent évidemment être réglés préalablement par l’administration (et pas avancés par l’agent) il n’est pas question pour nous de différencier le traitement des collègues. Cette mesure nous paraîtrait particulièrement inéquitable. Si l’administration ne se résolvait pas à revenir en arrière sur ces CPIP volants, elle devrait plutôt s’inspirer de conditions existantes dans d’autres administrations (titulaire sur zone de remplacement — TZR — à l’éducation nationale par exemple).

Enfin dernier point inquiétant, le nouveau gouvernement ne pratique pas différemment des précédents. Avant 2010 les tableaux d’avancement se tenaient systématiquement avant le 15 décembre comme la réglementation l’exige. Or encore une fois cette année, le taux de postes ouverts à la promotion en fonction du nombre d’agents promouvables (dans le jargon le taux de pro/pro) n’est toujours pas connu. Statutairement deux-tiers (maximum) de ces postes sont réservés à l’examen professionnel (classe normal à hors classe), sans connaissance de ce taux l’administration n’a transmis aucune information sur les dates de cet examen ni sur le calendrier en terme d’avancement.

La CGT pénitentiaire sollicitera sa fédération de fonctionnaires pour qu’elle intervienne auprès des services de Bercy qui calculent ce taux.

Montreuil, le 29 novembre 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page