Accueil > Communiqués > Nationaux > Plateformes Interrégionales (PFI), Vous en voulez (...)

Plateformes Interrégionales (PFI), Vous en voulez encore ?

mardi 11 octobre 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 87.6 ko
Document à imprimer PFI

Réunion d’information ce lundi 10 octobre avec le directeur de l’administration pénitentiaire et le secrétaire général : peu d’éléments nouveaux … D’ailleurs, les documents fournis restent provisoires, incomplets et ne sont toujours pas diffusés aux agents !

Il est vrai que les dates butoir de dépôt de demande pour les CAP de mutation ne sont fixées qu’au 14 octobre pour les adjoints administratifs, et au 28 octobre pour les secrétaires administratifs !

Il est vrai aussi, et surtout, que l’administration considère (et écrit) que les agents exerçant une fonction support ont vocation à rejoindre les PFI de façon à assumer la continuité du service au profit des juridictions et des services déconcentrés du ministère ! Cependant, elle reste prête à accorder à ceux qui ne souhaiteraient pas intégrer une plateforme une priorité relative (après les priorités statutaires), aux agents faisant une demande de mobilité dans le ressort géographique de la PFI. En clair, aux agents de se débrouiller et de se trouver une nouvelle affectation et aux CAP d’enregistrer les décisions de l’administration, ou comment appliquer sans le dire la loi sur la mobilité.

Pourtant, l’administration insiste fortement sur le volontariat des agents.

Tout agent qui n’aura pas fait sa demande de mutation pour les prochaines CAP sera considéré comme volontaire pour les PFI.

La CGT invite tous les agents ne souhaitant pas intégrer les PFI a déposer d’urgence leurs demandes de mutation (au plus tard le 14/10/2011 pour les adjoints et le 28/10/2011 pour les secrétaires administratifs) et surtout en donner une copie à leurs représentants syndicaux en CAP.

Le calendrier :

Les PFI devraient entrer en fonction entre janvier et juin 2012 (décembre 2011 pour Rennes), 2013 pour Nancy et Amiens ou Lille ! Les localisations d’Amiens et Lille, malgré les engagements du Garde des Sceaux et du Secrétaire Général, ne sont toujours pas définies !
Quel mépris pour les agents !
Quel respect de l’engagement !

Les services des PFI :

- le Département des Ressources Humaines et de l’Action Sociale
- le Département de l’Immobilier ;
- le Département de l’Informatique et des Télécommunications - Les DISP conserveraient la gestion du milieu fermé et des applications métiers, le milieu ouvert serait lui, ainsi que la DISP siège, géré par le DIT et ce dès janvier 2012 :

- le Département de l ‘Exécution Budgétaire et Comptable - 4 sections : 1 factures complexes, 1 factures CA, 1 factures DISP, 1 factures DIRPJJ. Un CSP (Centre de services partagés) où les factures des directions seront gérées séparément, où trouver l’intérêt de ce regroupement ?

Statuts des personnels :

Les surveillants et les personnels techniques seront placés en mise à disposition Remboursée afin de garantir le maintien du statut spécial. Les travailleurs sociaux ne devraient pas intégrer les PFI, ils sont absents du dispositif. Sont exclus de ce dispositif (ou de la pénitentiaire ?) les Personnels Administratifs appartenant aux corps communs du ministère et qui seront, eux, affectés sur les PFI !

Tout au plus pourront-ils conserver leur montant de rémunération par le biais des primes de l’administration centrale ? Si ces dernières ne devaient pas être suffisantes, ils pourraient bénéficier de l’Indemnité d’Accompagnement à la Mobilité pendant une durée maximale de 3 ans !
Les agents à moins de cinq ans de la retraite pourraient être réintégrés dans un service de l’administration pénitentiaire pour les 6 derniers mois de leur carrière afin de pouvoir bénéficier de l’intégration de la PSS dans le calcul de leur droit à pension. A eux de faire une demande de mutation qui sera examiné en CAP s’il reste encore des postes.
Et pour tous ceux qui sont à plus de 5 ans de la retraite ! RIEN même s’ils ont 30 ans de pénitentiaire à leur actif !
Quant à ceux qui intégreraient les PFI après leur création ? RIEN, ni compensation financière, ni retour « garanti » avant la retraite !
Là aussi le Garde des Sceaux s’était pourtant engagé … !!!

Depuis mai, nous dénonçons le manque de dialogue social et l’opacité de gestion de ce dossier.
Fin juin, et après ces belles promesses, seule la CGT parlait de poursuivre le combat et continuait à s’opposer à la création des PFI.

Les PFI ne se feront qu’au détriment des personnels et principalement des personnels administratifs !
Les agents n’ont décidément rien à y gagner mais ont tout à y perdre !

Derrière l’affichage de beaux mots dont on nous berce depuis trop longtemps comme cœur de métier, professionnalisation des agents ou encore fonctions à haute technicité, se cachent des réalités telles que travail d’abattage, suppressions d’emplois, préparation à l’externalisation.

Les promesses ne sont pas tenues, mais nos craintes, elles, se confirment.

Le décret portant création des PFI n’est pas encore signé,

Nous ne sommes pas encore résignés,

Les lignes peuvent encore bouger,

A nous, tous ensemble, de l’exiger !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page