Accueil > Communiqués > Nationaux > Plus de 3000 Pénitentiaires dans les rues de Paris. (...)

Plus de 3000 Pénitentiaires dans les rues de Paris. ...Et nos dirigeants font la sourde d’oreille !...

vendredi 23 octobre 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

L’ACTION CONTINUE le jeudi 5 Novembre 2015 des 6H00 du matin !

Nous n’arrêterons que lorsque nous aurons obtenu !... C’est sans appel !

Ce sont plus de 3000 Personnels Pénitentiaires de tous corps, qui ont manifesté ce jeudi 22 octobre 2015 dans les rues de Paris, à l’appel des Syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, SNJFO Personnels Administratifs et CGT Pénitentiaire, représentants plus de 86 % des Personnels.

Tous ensemble, ils ont dénoncé les conditions de vie et de travail désastreuses dans lesquelles ils exercent leurs missions de service public au quotidien et ont exigé des moyens nouveaux pour répondre :

Au travail en mode dégradé en masse, aux charges de travail insensées, aux rythmes de travail déments, à l’insécurité, aux conditions de travail détériorées, aux emplois en berne, aux rappels quotidiens, à la santé des Collègues entamée, aux risques psychosociaux omniprésents et grandissants, à leur vie de famille impactée, etc.

La délégation de l’Unité Syndicale qui a été reçue par la Ministre, à l’issue de la manifestation, ne peut que constater qu’au-delà des discours rassurants, rien de nouveau n’est mis sur la table immédiatement pour répondre à nos revendications et les besoins de notre service public.
Si de vagues perspectives sont abordées, la Ministre doit nous envoyer un courrier où elle répondra aux revendications de notre plate-forme commune sans que rien ne soit réellement formalisé.

La seule annonce concrète faite par Mme TAUBIRA, concerne le Président de la République qui recevra l’Unité Syndicale le jeudi 29 octobre 2015, à 10h00.

Nous répondrons présent à ce rendez vous fixé par le Chef de l’Etat avec la même détermination quant à notre volonté d’être entendus !

Pour l’instant, Il est évident pour l’Unité Syndicale que le gouvernement se positionne dans un rapport de force visant à mesurer notre ténacité !... L’Unité Syndicale n’est pas dupe : obtenir quoi que ce soit sur un seul mouvement est irréaliste !... La Ministre doit mettre sur la table des réponses concrètes, chiffrées, sonnantes et trébuchantes, par rapport à nos revendications communes !

Les Personnels vont donc démontrer leur ténacité, à la hauteur des difficultés et des besoins nouveaux qui doivent être engagés pour y répondre !

C’est pourquoi, l’Unité Syndicale appelle l’ensemble des Personnels de tous les établissements à venir paralyser l’appareil judiciaire et pénitentiaire en bloquant l’ensemble des Maisons d’Arrêt et Centres Pénitentiaires, le jeudi 5 novembre 2015.

Paris, le 23 octobre 2015

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page