Accueil > Communiqués > Nationaux > Pour un grand 1er mai revendicatif

Pour un grand 1er mai revendicatif

lundi 26 avril 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Un appel commun des syndicats CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA, est lancé pour de grandes manifestations le 1er mai 2010.
Les revendications portent sur l’emploi, les conditions de travail, le pouvoir d’achat et les retraites.

La CGT pénitentiaire appelle tous les personnels pénitentiaires à participer massivement à ces rassemblements.

Emploi :

Des recrutements massifs sont nécessaires dans la fonction publique.
Pour l’administration pénitentiaire, en 20 ans, c’est près de 30 000 places nouvelles de prison qui auront été créées, avec actuellement 61300 détenus pour 56000 places, c’est 20% d’aménagements de peine supplémentaires en quelques années, c’est des milliers d’heures supplémentaires effectuées….. Le recrutement ne couvre pas les besoins actuels, la CGT pénitentiaire revendique les emplois nécessaires.

Pouvoir d’achat :

Les salaires n’ont pas augmenté depuis de nombreuses années, les revalorisations statutaires ne sont pas ce qu’elles devraient être pour suivre l’évolution de nos métiers, notre pouvoir d’achat est donc en baisse.
La CGT pénitentiaire revendique l’augmentation du point d’indice, de nouvelles grilles adaptées à nos qualifications, des évolutions statutaires pour toutes les catégories de personnels.

Retraites :

Le régime de retraites par répartition est gravement menacé. Le gouvernement ne souhaite pas ouvrir un vrai débat de fond sur le système de retraite et son financement. Alors même que les dernières réformes ont aggravé la situation, les propositions actuelles sont pourtant sur le même principe : allongement des annuités pour un taux plein, mise en place de décotes, recul du départ à la retraite. A l’administration pénitentiaire, la reconnaissance de la pénibilité du travail pour les personnels de surveillance qui permet l’octroi d’une bonification et un départ à la retraite anticipé, est déjà fortement remise en cause. La réserve civile prévue par la loi pénitentiaire acte cet important recul pour les personnels.
La CGT pénitentiaire revendique un départ à la retraite à 60 ans à taux plein, et la reconnaissance de la pénibilité pour les corps de métier concerné avec un départ à la retraite possible dès 50 ans avec une bonification revalorisée.

La mobilisation doit être forte dès le 1er mai, la bataille sera difficile mais l’enjeu est de taille. Seule la force de l’unité et des mobilisations permettra l’obtention de nouveaux acquis.

Montreuil, le 26 avril 2010

(A Paris : départ à 14h30 à République ; direction Havre Caumartin)

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page