Accueil > Communiqués > Régionaux > Prise d’otage MA Le Mans- Les Croisettes

Prise d’otage MA Le Mans- Les Croisettes

jeudi 4 août 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Ce jour, en fin de matinée, une prise d’otage se déroulait sur la Maison d’Arrêt Le Mans- Les Croisettes. Un détenu, muni d’une paire de ciseau, démontée et affutée artisanalement, a menacé le surveillant de l’étage et lui a demandé de le rejoindre dans une cellule occupée par un autre détenu. Pris au piège, le surveillant a été contraint de le suivre. Selon les premiers éléments qui nous ont été transmis, le surveillant n’avait pas subi de violences physiques au moment de la prise d’otage. Le détenu incarcéré pour Infraction à la Législation sur les Stupéfiant (ILS) et port d’arme prohibé réclame son transfert.

Les ERIS de Rennes et le RAID ont été dépêchés sur place afin de négocier avec le preneur d’otage. Une fois sur place le contact a été établi et au bout d’une dizaine de minutes de négociations, le détenu a accepté de se rendre sans violence. Notre collègue, choqué bien évidemment, ne semblait pas avoir subi de violences physiques.

La CGT constate malheureusement que les prises d’otages sont de plus en plus utilisées par les personnes détenues afin d’obtenir « satisfaction » dans leurs désidératas. C’est une arme infaillible mais qui met gravement en danger les personnels de surveillance, puisqu’ils sont les premiers interlocuteurs de la population pénale.

C’est un véritable fléau de nos jours car nous voyons se multiplier ce genre de méthode, et ce pour de multiples raisons. A commencer bien souvent sur le fait que le détenu est persona non grata au sein de la détention.

En attendant, ce sont les personnels qui subissent et qui sont victimes de tels actes, ce sont des évènements qui marquent à vie. Que l’on soit touché de près ou de loin par ce type d’agression, c’est toute une profession qui est affectée.

Les prises d’otages sont de plus en plus courantes, les violences physiques et morales envers les personnels sont quasi-quotidiennes, pas un jour ne se passe sans un évènement majeur au sein de nos détentions. L’Administration se doit de mettre tout en oeuvre afin de protéger, de préserver la santé de ses personnels. Il y a des avancées mais cela reste encore insuffisant au regard de l’actualité pénitentiaire. Il faut absolument combattre cette forme de pression. Les personnels sont trop exposés !!!

La CGT tient à remercier l’ensemble des intervenants et interlocuteurs, de tous corps et tous grades, qui ont permis une issue favorable à cette prise d’otage, qu’ils soient internes ou externes à la Maison d’Arrêt de Le Mans- Les Croisettes. Ils ont fait preuve de professionnalisme, de sang-froid et de volontarisme.

La CGT souhaite un bon rétablissement à notre collègue qui a fait front, son courage devra être reconnu à la hauteur du préjudice subi.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page