Accueil > Communiqués > Nationaux > Prise d’otage au quartier mineur de Fleury Mérogis

Prise d’otage au quartier mineur de Fleury Mérogis

jeudi 8 septembre 2011  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 143.6 ko
Prise d’otage au quartier mineur de Fleury Mérogis

Une prise d’otage a lieu en ce moment à Fleury-Mérogis au sein du quartier mineur.

Cet évènement grave met, une fois de plus, en relief la difficulté de la prise en charge des mineurs en milieu carcéral.

La CGT pénitentiaire a alerté, depuis plusieurs mois, les autorités pénitentiaires et ministérielles sur les problématiques extrêmement sérieuses et préoccupantes constatées au sein des EPM et des quartiers mineurs.

Les personnels et intervenants dans les prisons sont trop souvent victimes de violences, signe de dysfonctionnements qui doivent cesser.

Suite à des événements similaires, une mission sur la prise en charge des mineurs a été diligentée. Un rapport a été remis au directeur de l’administration pénitentiaire (DAP). Dans ce rapport remis au DAP en juin 2011, une dizaine de recommandations a été émise. Ce énième rapport sur les prisons ne doit pas rester dans les placards, l’administration ne doit pas attendre le drame de trop.

La CGT Pénitentiaire apporte tout son soutien au psychologue pris en otage, qui vit des moments d’une intense violence. Elle apporte toute sa solidarité à l’ensemble des personnels soignants et à l’ensemble des personnels pénitentiaires de la prison de Fleury-Mérogis.

Nous savons que ces incidents sont porteurs de forts traumatismes pour les victimes et les professionnels.

Montreuil, le 8 septembre 2011

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page