Accueil > Communiqués > Nationaux > RIFSEEP : Inégalités, arbitraire et individualisation… (...)

RIFSEEP : Inégalités, arbitraire et individualisation… ATTENTION DANGER !!!

mardi 9 juin 2015  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Comme nous vous l’avions déjà évoqué lors de nos différents écrits, un nouveau régime indemnitaire de la fonction publique, le RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, des expertises et de l’engagement professionnel) va être déployé au sein de notre administration. Les premières discussions ont déjà été entamées lors du dernier Comité Technique Ministériel. Pour les corps communs, ils devraient intégrer ce nouveau dispositif au 1er Janvier 2016. Pour les corps spécifiques de la DAP (Personnel de surveillance, technique, d’insertion et de probation…), des négociations devraient débuter en 2015-2016 pour une mise en œuvre au plus tard le 1er Juillet 2017.
Petit rappel, ce nouveau régime est composé de deux primes : IFSE (Indemnité de Fonction, de Sujétion et d’Expertise) prenant en compte trois critères : l’engagement, la technicité et les sujétions particulières et le CIA (Complément Indemnitaire versé Annuellement) tenant compte de la manière de servir et de l’engagement professionnel de l’agent.
Pour faire clair, la variabilité et l’individualisation des primes va s’accroître : selon le poste occupé, selon l’entretien professionnel (évaluation, notation, etc…), l’attribution indemnitaire ne sera pas la même d’un agent à l’autre ou d’une année sur l’autre. Ce sera encore plus d’inégalités de traitement entre deux collègues du même grade, encore plus d’arbitraire, et la peur de voir son « bonus » annuel ne pas être reconduit…
Il s’agira d’une prime à la docilité ou « à la tête du client » dont se verront privés ceux qui contestent les monarques en places !!!
De plus, il est surtout prévu que les attributions se fassent à enveloppe budgétaire constante, donc forcément, qui dit augmentation pour les uns, dit forcément baisse pour les autres !
Alors que des efforts toujours plus importants sont exigés des agents, alors que les effectifs diminuent sans cesse et que s’accroît la charge de travail avec la mise en place du mode dégradé, alors que les heures supplémentaires explosent, influant significativement sur l’exercice des missions, la sécurité, les conditions de travail, mais aussi la santé, la vie familiale et sociale, c’est une fois de plus un recul social pour le personnel, pourtant déjà bien impacté par le gel du point d’indice jusque 2017.
Trop, c’est trop !!! Bon ne s’écrit pas avec un C !!!

La CGT Pénitentiaire demande l’abrogation pure et simple de ce nouveau dispositif. Seule l’action syndicale peut permettre que ce nouveau régime que nous dénonçons soit limité dans ses effets néfastes et ne se traduise par une nouvelle baisse des rémunérations.
Ensemble, Agissons contre le RIFSEEP !!!

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page