Accueil > Communiqués > Nationaux > Refonte de la carte pénitentiaire : Bientôt les prémices (...)

Refonte de la carte pénitentiaire : Bientôt les prémices du fameux plan des prisons !

samedi 20 février 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 62.7 ko
Téléchargez le communiqué en version imprimable format pdf

Monsieur Jevakhof, directeur adjoint du cabinet du ministère de la justice, a annoncé ce jeudi 18 février qu’une première information serait donnée aux syndicats, lors du prochain comité technique paritaire central du 8 mars 2010, sur les fermetures des petites prisons dans le cadre du plan dit de « rénovation ». Il s’agirait, selon lui, d’une information et non de décisions fermes et non négociables.

En effet, la CGT pénitentiaire, ne cesse de dénoncer vivement, l’inexistence de véritable dialogue social sur des sujets pourtant primordiaux.

Voir entres autres la Lettre ouverte à la Garde des Sceaux et le communiqué : Refonte de la carte pénitentiaire

Si la ministre a fait savoir, lors de son discours du 12 février 2010, qu’elle entendait renouveler les méthodes de travail tout en adaptant le cadre immobilier, nous estimons, pour notre part, avoir toute notre place dans cette réflexion.

La CGT pénitentiaire porte des revendications tant en matière d’évolution statutaire pour tous les corps professionnels qu’en matière de cadre immobilier. Nous restons attachés à un service public de proximité, garant des droits élémentaires des personnels et de l’évolution de la condition pénitentiaire.

La CGT pénitentiaire, favorable à un cadre immobilier rénové et adapté aux différentes missions de notre administration, s’oppose, par contre, à la casse du service public justice prévue dans le cadre des RGPP.

Si nous souhaitons une rénovation rapide des places vétustes de prison, nous nous élèverons contre la suppression systématique des prisons à taille humaine et contre la généralisation de grandes structures carcérales privées éloignées de toutes activités sociales.

La CGT pénitentiaire se fera entendre, à tous les niveaux, sur la refonte de la carte pénitentiaire. Disposée à porter très efficacement ses revendications, la CGT pénitentiaire appelle les personnels à l’action le 9 mars. Le rapport de force reste incontournable pour peser sur les futures négociations de cette restructuration dite « de rénovation ».

Montreuil, le 19 février 2010.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page