Accueil > Communiqués > Nationaux > Rémunération des formations : C’est toujours les mêmes qui (...)

Rémunération des formations : C’est toujours les mêmes qui trinquent !

mercredi 17 octobre 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Jusqu’à présent, les collègues qui exerçaient des fonctions de formation en établissement (Monitorat par exemple), percevaient une rémunération au titre « d’activité accessoire des activités de formation » dans certaines Directions Interrégionales d’où déjà une certaine iniquité.

Rigueur à tout niveau oblige, dans un grand élan de générosité dont elle a le secret, l’administration a sucré cette possibilité, au mépris des textes et de la technicité acquise des collègues, de leur savoir faire et des formations qu’ils dispensent.

Plusieurs collègues sont d’ailleurs en recours devant le tribunal administratif. La CGT Pénitentiaire les soutient.

Dans une démarche aussi cynique que possible, la DAP vient de publier une note en date du 27 septembre 2012 visant à réglementer la chose et cadenasser un peu plus. Après avoir d’une manière hypocrite souligné « la grande disponibilité des agents de l’AP pour leur participations aux jurys de recrutement et aux formations initiales et continues qui favorisent la transmission des savoirs et des pratiques professionnelles qui contribuent à la qualité des recrutements, aux échanges de bonnes pratiques et au renforcement de la professionnalisation des agents  » (ouf c’est fini n’en jetez plus), le rédacteur de la note liste l’ensemble des agents qui ne peuvent percevoir de rémunérations accessoires.

Ainsi, tous les personnels de l’AP peuvent être rémunérés au « titre d’activité accessoire des activités de formation….sous réserve que la formation n’entre pas dans le champ de leurs fonctions ».

En conséquence, la note exclue à peu près tous les agents en considérant par exemple qu’un MTI qui dispense de la formation le fait dans le cadre de ses fonctions de surveillant. Idem pour ceux qui interviennent à l’ENAP, les titulaires d’un monitorat, les ERIS, etc.

L’Administration va même plus loin en se cachant derrière le fait qu’elle a engendré des frais, des formations pour ces mêmes agents et que du coup, ils sont redevables de l’Administration. Mais, cerise sur le gâteau, pour retenir les agents d’une éventuelle démission, elle se dit prête à récompenser les agents « formateurs » par une notation annuelle de circonstance et par le biais des tableaux d’avancement !!!

Une nouvelle fois, l’administration démobilise des collègues qui dispensent des formations avec ferveur et intérêt…sauf que la ferveur, l’intérêt voir la flatterie de la DAP « ne nourrissent pas son homme » et que le travail non rémunéré et passionné fût- il, a ses limites.

Déjà de nombreux collègues ont abandonné leurs fonctions de formation ou songent à le faire.

Montreuil, le 17 octobre 2012

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page