Accueil > Communiqués > Régionaux > SPIP MOBILISES CONTRE LA PRIVATISATION !

SPIP MOBILISES CONTRE LA PRIVATISATION !

jeudi 3 juillet 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

A la suite d’un appel intersyndical à la mobilisation massive dans les SPIP pour la défense du service public, la CGT vous informe de l’état national de la mobilisation.

Vous trouverez en PJ l’ensemble des communiqués locaux, régionaux et nationaux sur cette mobilisation.

Le 8 juillet, la commission mixte paritaire (CMP) du Parlement tranchera sur le projet de loi de réforme pénale. Alors que ce projet de loi aurait dû affirmer le caractère régalien des missions des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation, des amendements retenus au Sénat ouvrent à la concurrence le service public d’exécution des peines en milieu ouvert au secteur associatif privé.
Si la CMP valide ces amendements, cela constituera la première vague de privatisation de la probation.

En effet, sous la caution de la nécessaire implication de la société civile, la notion de partenariat (emploi, formation, hébergement, santé…) dérape dangereusement vers celle de substitution du service public et d’industrialisation de la peine.
Le service public d’Etat assure la continuité du suivi, l’égalité de traitement sur le territoire et l’absence de tout conflit d’intérêt. Il n’y a rien à transiger !
En quelques jours, tout peut basculer de façon irréductible.
C’est maintenant et de façon urgente que la défense du service public et de nos métiers se joue ! Faisons entendre nos voix dans l’unité la plus large !

La CGT, le SNEPAP-FSU et la CFDT appellent l’ensemble des personnels des SPIP à tenir dès à présent des Assemblées Générales et à décider des modalités d’action pour une mobilisation sur l’ensemble du territoire le mardi 8 juillet, date de la réunion de la CMP.

CONTRE LA PRIVATISATION DU SERVICE PUBLIC DE L’EXECUTION DES PEINES, NOUS APPELONS L’ENSEMBLE DES PERSONNELS A FAIRE « SPIP MORT » LE 8 JUILLET

annulation des convocations, des réunions, des entretiens en détention, pas de rapports, pas de téléphone…

Nos organisations mettent à votre disposition :
- un argumentaire qui pourra nourrir vos débats
- un courrier à adresser à vos parlementaires dès à présent
- une pétition en ligne , signez la et faites la signer autour de vous

Paris, le 30 juin 2014

RENNES - PDF 112.7 ko RENNES 3 juillet 2014, PDF 112.7 ko
DROME - PDF 39.9 ko DROME 3 juillet 2014, PDF 39.9 ko
MANCHE - PDF 76.5 ko MANCHE 3 juillet 2014, PDF 76.5 ko
SOMME - PDF 33 ko SOMME 3 juillet 2014, PDF 33 ko
OISE - PDF 46.9 ko OISE 3 juillet 2014, PDF 46.9 ko
VIVONNE - PDF 52.9 ko VIVONNE 3 juillet 2014, PDF 52.9 ko
TARBES - PDF 56.4 ko TARBES 3 juillet 2014, PDF 56.4 ko
NANTES - PDF 72.6 ko NANTES 3 juillet 2014, PDF 72.6 ko
MARSEILLE - PDF 86.3 ko MARSEILLE 3 juillet 2014, PDF 86.3 ko
PARIS - PDF 239.2 ko PARIS 3 juillet 2014, PDF 239.2 ko
AIX - PDF 115.2 ko AIX 3 juillet 2014, PDF 115.2 ko
BORDEAUX - PDF 112 ko BORDEAUX 4 juillet 2014, PDF 112 ko
FINISTERE - PDF 124.1 ko FINISTERE 4 juillet 2014, PDF 124.1 ko
TOUL ECROUVES - PDF 139.9 ko TOUL ECROUVES 4 juillet 2014, PDF 139.9 ko
CHAMBERY - PDF 35.2 ko CHAMBERY 4 juillet 2014, PDF 35.2 ko
NIMES - PDF 590.5 ko NIMES 4 juillet 2014, PDF 590.5 ko
SEQUEDIN - PDF 125.4 ko SEQUEDIN 4 juillet 2014, PDF 125.4 ko
SARTHE - PDF 144.3 ko SARTHE 4 juillet 2014, PDF 144.3 ko
HAUT RHIN - PDF 261.6 ko HAUT RHIN 4 juillet 2014, PDF 261.6 ko