Accueil > Communiqués > Nationaux > SPIP : Mobilisation historique

SPIP : Mobilisation historique

lundi 9 juin 2008  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Hier, jeudi 5 juin 2008, nous étions plus d’un millier à afficher notre détermination entre la DAP et la place Vendôme. Le cortège se composait donc de plus du tiers des personnels des SPIP. C’est historique !

Le matin, une assemblée générale a permis à plus de 200 collègues d’échanger autour des suites à donner au mouvement.

En outre, l’assemblée générale s’est prononcée massivement pour la mise en œuvre d’une nouvelle modalité :

1. Blocage total des antennes milieu ouvert chaque mardi et ce dès le 10 juin. Les agents sont appelés à refuser de recevoir les probationnaires.

Une trentaine de collègues étaient également mobilisés devant la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence.

Après un mois de lutte, cette manifestation a marqué une nouvelle étape de la mobilisation et nous a permis de faire un premier bilan.

Que de chemin parcouru depuis le 29 avril !!!

Qui nous pensait capable de nous dresser avec autant de force pour exiger un autre projet de réforme statutaire ?

Nous avons réussi à dépasser nos clivages pour dire d’une seule voix que la situation n’est plus supportable.

Nous n’acceptons plus d’éponger, réforme après réforme, les conséquences d’une politique pénale destructrice.

Nous n’acceptons plus l’hypocrisie d’une administration qui ne tarit pas d’éloge à notre égard mais qui nous exclut systématiquement de toute marque de reconnaissance : réforme statutaire, primes de fin d’année, charge de travail colossale, locaux décents etc...

Grâce aux efforts de tous, nous avons démontré à l’administration qu’elle s’était trompée et nous l’avons forcée à reconnaître l’existence d’un malaise profond. Le combat que nous menons, CIP, AS, syndiqués et non-syndiqués, soutenus par certains cadres, nous a permis de faire vaciller l’administration !

Nous avons obtenu le retrait de la modulation au mérite. C’est une victoire fondamentale pour préserver la solidarité au sein de nos services. Nous avons obtenu le maintien de la formation à deux ans. Nous attendons à présent les engagements écrits de l’administration sur ces points.

Ces premières victoires consacrent la légitimité de notre lutte et doivent nous engager à la poursuivre jusqu’à la signature d’un protocole d’accord reprenant nos revendications.

Les actions menées à tous les niveaux aux quatre coins du territoire nous ont permis de nous faire connaître, de nous faire entendre, d’interpeller médias et parlementaires pour donner un écho jamais atteint à la mobilisation de notre profession.

Les personnels, par leur engagement, ont fait évoluer l’administration dans son positionnement. C’était inenvisageable il y a un mois.

Face à la surdité de notre ministre de tutelle, Le combat doit se poursuivre !

En effet, alors que nous arrivions place Vendôme, ce n’est ni la Garde des Sceaux, ni même son directeur de cabinet qui nous attendait mais quelques 500 CRS retranchés derrière des grilles anti-émeutes !

Alors que nous avions sollicité une audience avec Madame Dati, la situation des SPIP n’a pas été jugée assez importante pour que nous soyons reçus par celle-ci !

C’est pourtant bien à Mme DATI que nous demandions audience. C’est de leur Ministre que les centaines d’agents mobilisés attendaient des réponses. Nous ne sommes plus transparents et muets. Il est temps de nous voir et de nous entendre !

Aujourd’hui, nous sommes rentrés dans nos services, sûrs de notre nombre, de notre unité et de notre force. La DAP était persuadée que cette journée marquerait la fin du mouvement, nous allons tous ensemble lui démontrer le contraire !

Nous exigeons une audience auprès de la Garde des Sceaux dans les plus brefs délais.

Les prochaines semaines doivent nous permettre de récolter les fruits de notre engagement ! Nous ne devrons rien regretter !

NOS REVENDICATIONS SONT JUSTES. NOTRE MOBILISATION EXEMPLAIRE.

Paris le 06 Juin 2008.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page