Accueil > Communiqués > Nationaux > SPS et Populisme quand tu nous tiens…

SPS et Populisme quand tu nous tiens…

mercredi 1er février 2017  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Dans un tract intitule « attention la fessée », le SPS stigmatise, insulte, menace la CGT… On nous reproche même de leur porter trop d’intérêt.

Nous sommes donc d’accord sur un point : nous vous donnons trop d’importance par rapport à ce que vous représentez, déjà au niveau des CAP.

Pour le reste, vous êtes allé chercher au plus profond de votre gorge cette bave qui coule régulièrement après chaque cap .Cette même salive qui malheureusement pour les agents que vous représentez n’est pas activée ou très peu si ce n’est pour mépriser les cas sociaux légitimes, allant jusqu’à expliquer que « ceux qui ont des maladies et des parents handicapés n’ont rien à faire chez nous ou alors qu’ils doivent les abandonner une fois le concours passé ».

Alors, oui, heureusement que des organisations humanistes telle que la notre qui défend « tout et personne » s’occupent de ces situations dont le service public est souvent la seule solution de survie.

Mais il est vrai que vous ne défendez pas grand monde en CAP (cf : lecture des procès verbaux disponibles), certainement que vos adhérents ont tous eu satisfaction en matière de mobilité.

Nous avons boycotté le TA, reporté la CAP de mobilité et vous étiez les seuls à vouloir siéger par amateurisme alors que les classements étaient faux et que l’équité entre les agents tant prônée par votre OS n’était pas respectée.

Pour ce qui est de la chaise vide, vous parlez certainement de la votre dans les différentes réunions institutionnelles, celles où vous n’y êtes pas conviés : et oui seuls ceux qui luttent ont le mérite d’être entendus.

Concernant la réunion de préparation, vous y étiez conviés mais vous ne vous êtes pas déplacés alors que nous devions établir le calendrier et ne vous retranchez pas dans un vieux rêve de retour à l’ancien logiciel cap, vous savez que cela est impossible. Mais nos coups de gueule, nos demandes de report et surtout le travail en amont feront du nouveau logiciel un outil certes perfectible (cela ne se fera pas de votre QG).

Pour ce qui est de l’addition prochaine, si vous parlez de justice , vous auriez mieux fait de combattre l’avocat qui vous a catalogué lors du dernier CDD de dépendre du collectif racine, sauf si ,comme vous nous le reprochez , vous êtes politisés…

Quant aux élections 2018, chantez beaux merles, cela fait des années que l’on prédit la mort de la CGT pénitentiaire : nous sommes et seront toujours là pour défendre les intérêts des agents, quels qu’ils soient !

Montreuil, le 31 Janvier 2017.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page