Accueil > Communiqués > Régionaux > STOP OU ENCORE ?

STOP OU ENCORE ?

dimanche 11 mai 2014  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Ce matin encore, une personne détenue au profil psychiatrique instable (une de plus) a agressé un de nos collègues à l’aide d’une lame de rasoir. Le coup porté au visage a entaillé celui-ci à la joue.

Cette agression est seulement due au mécontentement du détenu sur la qualité du « service d’étage ».

L’Intersyndicale CGT-UFAP-FO souhaite un prompt rétablissement à notre Camarade Yohan.

Les personnels du Centre Pénitentiaire de Laon sont à bout de souffle. Ils n’en peuvent plus !

« Ne pas combattre le mal, c’est le cautionner. »

L’Intersyndicale CGT-UFAP-FO du Centre Pénitentiaire de Laon exige :

- Le transfert des personnes détenues à profil psy vers un établissement adapté (UHSA).

- Une fouille sectorielle sur notre établissement en concertation avec les personnels à même de définir le secteur ou les personnes détenues susceptibles d’être dans l’illégalité.

- Les moyens pour un retour de l’autorité dans nos détentions.

- L’abrogation de la suppression des fouilles systématiques des personnes détenues à la sortie des parloirs (art 57) ou les moyens adaptés pour ne plus effectuer celles-ci.

- Des effectifs suffisants dans chaque établissement pénitentiaire afin de nous permettre de travailler en sécurité.

- L’arrêt de la chasse aux heures supplémentaires en découvrant les postes en détention.

- Le recrutement (TCCBS à 25% issus du protocole de mai 2009) et l’augmentation des salaires afin de pallier cet état de fait et permettre à tous les personnels de vivre dignement tout en respectant les rythmes de travail qui provoquent l’épuisement des personnels.

- La réalisation du glacis dans les plus brefs délais afin que cessent les projections incessantes sur notre établissement et qui permettent l’introduction massive d’alcools, de drogues, d’objets contondants et d’objets prohibés (viandes, téléphones, tablettes tactiles, etc…).

- Des peines de quartier disciplinaire maximum pour les personnes détenues agressant physiquement ou verbalement les personnels ainsi qu’une réponse pénale forte et adaptée.

Madame la Ministre ! Entendez la Souffrance et l’Epuisement des Personnels de Surveillance !

Après deux prises d’otage et une grave agression en l’espace de trois semaines, les agents sont excédés. L’Intersyndicale CGT-UFAP-FO du Centre Pénitentiaire de Laon appelle tous les personnels à se mobiliser et à bloquer totalement notre établissement.

Lundi 12 mai 2014 dès 6h30 Portons à la connaissance de nos dirigeants et de nos gouvernants notre « mal-être ».

« Toutes les horreurs blessent, la dernière tue. »

UFAP CGT FO
Didier Altmann Laurent Despicht Bernard Chalureau

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page