Accueil > Communiqués > Régionaux > SURVEILLANTS POSTE FIXE EN CDD

SURVEILLANTS POSTE FIXE EN CDD

vendredi 11 mars 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Au dernier CTS le Directeur a proposé que les surveillants qui demandent une prolongation de départ à la retraite et qui sont affectés en poste fixe retournent en détention !!!
- La CGT s’étonne de cette décision car le directeur n’a pas attendu le CTS, il fait déjà signer des formulaires obligeant les surveillants candidats à une prolongation à retourner en détention, ce qui est à la limite de légalité et qui s’apparente à une forme de pression !
- La CGT rappelle que ce n’est pas par plaisir que le surveillant prolonge mais la plupart du temps pour être au plafond pour la pension ou financer les études des enfants etc...
- Comme la loi le lui permet le surveillant doit-il être sanctionné parce qu’il l’applique ?
- La CGT vous rappelle que le métier de surveillant est un métier difficile et usant, renvoyer un agent après l’âge de 50 ans en détention contre sa volonté alors qu’il donnait satisfaction dans son précédent poste ce n’est pas lui rendre service ni à l’équipe.
Mr le directeur plutôt que d’essayer de diviser les surveillants traiter les problèmes récurrents de la MAH que l’on connaît depuis toujours (effectifs, surpopulation pénale, agressions, service matin nuit...).
Le CP de Perpignan n’est pas un laboratoire de gestion du personnel. La CGT exige l’arrêt de cette procédure.
Juste une dernière question Monsieur le Directeur : Un personnel de direction qui souhaite prolonger est-il envoyé ailleurs que le poste qu’il occupait ? Dès fois oui dans un placard doré en DI… Nous n’avons pas les mêmes valeurs.

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page