Accueil > Communiqués > Régionaux > Saint Brieuc dans l’action !

Saint Brieuc dans l’action !

lundi 25 octobre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 110.6 ko
A imprimer et diffuser

Une douzaine de collègues surveillants de la maison d’arrêt de Saint- Brieuc (sur 39 personnels de surveillance), bloque depuis ce matin les portes de leur établissement.

Revendications locales et nationales se croisent sur ce conflit : 200 % de surpopulation pénale à Saint-Brieuc (157 détenus pour 80 places) qui engendre des charges de travail insupportables pour nos collègues Briochins dans un contexte d’effectifs en personnels des plus serré.

Dans de telles conditions, nos collègues travaillent perpétuellement sur le fil du rasoir.

Même pour un établissement de taille moyenne comme Saint-Brieuc, il devient difficile de garantir d’une manière optimale la sécurité des personnes et du service public ; perpétuer un dialogue interne indispensable à l’intérieur de l’établissement pour détecter les risques ; répondre aux nouvelles missions qui s’empilent et s’entassent sans moyens ; garantir les repos donc la vie de famille ; garantir les récupérations d’heures supplémentaires dans le cadre de la charte des temps des horaires variables. Sur cette question, nos collègues Briochins dénoncent la mise en place du logiciel Origine qui interdit la récupération d’heures supplémentaires pourtant exécutées !

L’UR CGT de Rennes soutient ses collègues dans leur action. Après ceux de Rennes, ils affichent également au grand jour un malaise grandissant dans l’administration pénitentiaire et un écoeurement général d’un système par lequel le mépris et l’absence de concertation et de dialogue social sont désormais le quotidien des personnels.

L’UR CGT de Rennes l’affirme, la faillite en tout point des politiques menées dans nos établissements et services touche aux limites du supportables pour nos collègues.


L’administration doit cesser de brandir la menace de sanctions dès lors que les agents luttent.


A Saint-Brieuc, Rennes, Moulins ou ailleurs, les collègues
commencent à dire, Stop !


La CGT encourage ses sections à débattre avec les
personnels des perspectives d’actions proposées par
l’entente syndicale nationale.

Nantes, le 25 octobre 2010

62, Bd Albert Einstein - 44300 Nantes – Tel et Fax : 02.72 00 48 77 – Email : urcgt-dir.rennes@orange.fr

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page