Accueil > Communiqués > Nationaux > Suicides des personnels techniques pénitentiaires : Plus (...)

Suicides des personnels techniques pénitentiaires : Plus jamais ça !!!

mercredi 23 mars 2016  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

C’est avec une grande tristesse que la CGT pénitentiaire a appris très récemment le suicide d’un collègue personnel technique du CP Laon.

La CGT Pénitentiaire tient tout d’abord à exprimer sa profonde tristesse et présente ses sincères condoléances auprès de sa famille, ses amis et collègues.

Le nombre de suicides des personnels dans l’administration pénitentiaire est très élevé et ce, surtout chez les personnels techniques.

Même si aujourd’hui, il est difficile de lier tous ces suicides au travail, il est par contre évident d’affirmer que les conditions de travail actuelles peuvent être un élément déclencheur ou aggravant.
Un rapport établit par l’Institut National de Veille Sanitaire établit en 2015 faisait état d’un taux des suicides des personnels pénitentiaires au-dessus de la moyenne Nationale Française. Les causes, ciblées dans ce rapport, portaient notamment sur une « demande psychologique élevée, une faible latitude décisionnelle, un déséquilibre effort/récompense, un faible soutien des supérieurs, un manque de reconnaissance, une insuffisance des effectifs. »

Pour la CGT Pénitentiaire, il est essentiel d’agir en urgence sur les racines de la souffrance au travail. Les risques psycho sociaux -dont les suicides des agents- ne se « gèrent pas » : ils se combattent en améliorant nettement, par exemple, les conditions de travail des agents prises dans leurs globalités.

Le travail des personnels techniques n’est pas respecté à sa juste valeur. Ce mal être découle des décisions politiques prises dans de cadre de budgets de grande austérité qui entrainent des cadences infernales au regard du manque d’effectifs techniques de tous corps, à la suppression des logements de fonctions qui est venue soudainement amputer les salaires, aux heures supplémentaires non payées, à la priorité budgétaire donnée aux prestataires privés, à la formation quasi inexistante, au manque de reconnaissance salariale, etc…

A l’heure où des discussions statutaires sont en cours, il est indispensable que celles-ci aboutissent afin que les personnels techniques soient reconnus à leurs justes valeurs.

La CGT Pénitentiaire alerte encore une fois nos dirigeants : Les personnels techniques, comme tous les personnels de l’administration pénitentiaires sont en très grande souffrance.

Plus que des paroles,

les personnels techniques attendent des actes forts !!!

Montreuil, le 23 Mars 2016

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page