Accueil > Communiqués > Nationaux > Syndicaliste, pas voyou !

Syndicaliste, pas voyou !

mardi 29 octobre 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Depuis maintenant trois ans, 5 militants CGT de Roanne font l’objet d’un acharnement coupable de l’appareil politiquo – judiciaire.

Leur volonté militante reste intacte mais les agissements inadmissibles et dégradants ont eu de sérieuses répercussions sur eux, leur amis, leurs proches, leurs familles.

Quotidiennement dans les établissements pénitentiaires, services et sur tous les terrains, des militants subissent aussi l’acharnement de ceux qui veulent plus vite, plus fort, plus loin accomplir leur sombre besogne.

C’est ainsi que la liberté d’agir pour l’amélioration des conditions de travail et de vie des personnels se trouvent bâillonnée, le statut spécial dans la pénitentiaire en est un bel exemple.

Cette semaine c’est la dernière ligne droite pour que tous ensemble nous puissions nous mobiliser encore plus fort pour que nous soyons des milliers et des milliers sur Roanne le 5 novembre prochain.

• Oui ! les «  cinq de Roanne » ont tagué le fameux « Casse toi pauv’con » dans le cadre d’une manifestation contre la réforme injuste des retraites fin 2010.

• Oui ! les « cinq de Roanne » ont refusé un prélèvement ADN afin de ne pas être assimilés à des criminels

A plusieurs reprises la CGT s’est exprimée sur ce que nous estimons être un acharnement contre cinq militants syndicaux CGT :

• En effet, comment pourrait-on qualifier autrement le jusqu’au boutisme exercé après que les plaintes aient été retirées et que le sceau de l’apaisement marquait l’action de chacun ?

• Comment dans le cadre d’un prélèvement ADN pourrait-on accepter comme une normalité, l’inadmissible garde à vue au cours de laquelle chaque geste et parole portaient l’humiliation au paroxysme ?

Pour la CGT nous pensions que le fait d’utiliser sans violence des mots d’ordre devenus des classique d’expression populaire n’est pas un crime, ni une affaire d’Etat.

Malheureusement le 5 novembre 2013 s’ouvrira à nouveau à Roanne un incompréhensible, inadmissible et absurde procès.

La CGT Pénitentiaire appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à participer massivement à la mobilisation et aux différentes actions et initiatives lors de cette journée de manifestation nationale.

Lorsque l’on touche à un militant de la CGT, on touche à toute la CGT !!!

Montreuil, le 29 octobre 2013

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page