Accueil > Communiqués > Régionaux > UR Lyon : on continue à se moquer de nous !!!!

UR Lyon : on continue à se moquer de nous !!!!

mercredi 14 mars 2012  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Chers collègues,

Avez vous jeté un oeil sur les postes proposés à la prochaine CAP de surveillants

-*Total 32 postes pour l’intégralité de la région

  • Aucun poste sur BOURG, CORBAS, St QUENTIN FALLAVIER, établissements bien connus pour être des plaques tournantes de notre région et en manque chronique de personnel avec des heures supplémentaires importantes et une population pénale de plus en plus vindicative
  • Du saupoudrage pour VILLEFRANCHE, L’EPM, ROANNE ou encore AITON. Un poste tout au plus alors que pour eux il faudrait au minimum une dizaine de surveillants pour commencer à respirer
  • Aucun poste PSE dans la région. Mieux encore, aucun renfort pour ceux qui gèrent le PSE au niveau régional ; à savoir sur la MA Cobras avec 7 agents au bord de la rupture pour 1080 dossiers (des difficultés ne serait-ce que pour prendre leur repas).

Il est vrai que pour l’administration, il est plus dans l’air du temps de fournir du personnel aux Extractions judiciaires. C’est beaucoup mieux pour la vitrine de la DAP. On se fout des pauvres « bourricots de coursives » que nous sommes. Qui se soucie de notre stress dû à une accumulation de journées de travail, des conflits perpétuels avec la population pénale agressive ou encore d’une pression accrue de la hiérarchie ?

Malheureusement cela est vrai pour les surveillants mais également pour les 1er surveillants. Faute de recrutements conséquents, ils se retrouvent déjà mutés alors qu’il viennent d’être affectés en sortie d’école.

Par ailleurs, la cartographie du fameux nouveau grade de Major a été élaborée à l’économie par l’Administration. Les trois quart des postes ne sont toujours pas couverts.

  • Aucune CAP de mutation pour ce grade cette année
  • Aucune perspective dans l’évolution de leurs missions autre que celle d’adjoint de bâtiments dans un grand établissement. Mais il est vrai que ce grade ne concerne qu’environ 600 agents, quantité négligeable pour les technocrates qui nous dirige.

Chers collègues réagissons, il en va de notre sécurité et du respect de nos vies familiales.

Montrons à l’administration que leurs préoccupations économiques sont insignifiantes face à la sécurité de leur personnel et de la société. SECURITE DONT ILS SONT POURTANT LES GARANTS

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page