Accueil > Communiqués > Régionaux > UR Rennes : CAP de mobilité 2013 : l’arnaque aux (...)

UR Rennes :
CAP de mobilité 2013 : l’arnaque aux contractuels

vendredi 5 avril 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La liste des postes offerts à la mobilité pour la CAP 2013 vient de paraître.

Si nous pouvons légitimement dénoncer une CAP en 2 temps puisque la liste des futurs postes CPIP placés n’est toujours pas connue, nous devons aussi et surtout dénoncer dès aujourd’hui un manque de postes criant dans la DISP de Rennes.

19 postes sont actuellement vacants dans la DISP de Rennes :

19 postes précédemment occupés ici par un collègue qui est parti en retraite en début d’année, là par un collègue qui est décédé récemment, là encore par un pré-affecté qui n’a finalement pas été titularisé...

La DAP ne propose pas ces postes à la mobilité dans la DI de Rennes :
faut-il en déduire qu’ils sont définitivement fermés ?

29 travailleurs sociaux contractuels dans notre Direction Interrégionale :

leurs contrats prennent tous fin cet été, entre le 30 juin et le 30 août et le budget de la direction interrégionale ne permettra pas de les reconduire tous.

Si la DAP affirme avoir pris conscience de l’ampleur du problème, que propose la liste des postes offerts à la mobilité ?
16 postes de titulaires pour remplacer 29 contractuels !


Si, en voulant remplacer les contractuels par des titulaires, l’intention de la DISP est bonne, il est inentendable que la DAP impose que cela se fasse au détriment des remplacements « naturels » et des renforts nécessaires :

c’est en plus des remplacements des 19 postes vacants que la DAP s’était engagée à combler plusieurs postes occupés actuellement par des contractuels.

Nous dénonçons chaque jour des charges de travail intolérables et pour maintenir les improbables ratios actuels, il fallait ouvrir 48 postes à la CAP pour notre DI : la DAP en ouvre 18 (16 seulement dans cette logique comptable puisque 2 ouvertures de postes sont liées au nouvel établissement nantais).

Nul besoin de longues explications : la situation des SPIP de l’Ouest est grave, le 1er septembre, elle sera désespérée.

Ne nous trompons pas d’ennemi : les services de la DI de Rennes ont fait remonter à la DAP les besoins énoncés plus hauts et un travail en cours à la DI chiffre même à 59,9 équivalents temps plein les besoins actuels des SPIP de l’Ouest !

Il est temps de faire entendre raison à une administration qui ne comprend rien à rien : si l’AP ne sait pas compter et qu’elle ne fait confiance ni aux organisations syndicales ni à ses propres directions interrégionales pour le faire, c’est à nous collectivement de nous mobiliser pour changer la donne.

Caen, le 5 avril 2013

35,rue du Général Moulin - BP6257 – 14065 CAEN CEDEX – Tel : 06.70.63.07.71 – Email : stephaniecousin@ymail.com

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page