Accueil > Communiqués > Régionaux > UR Strasbourg : MOBILSONS-NOUS LE 15 NOVEMBRE (...)

UR Strasbourg : MOBILSONS-NOUS LE 15 NOVEMBRE 2010

mardi 9 novembre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 102.2 ko
A imprimé et diffuser

Il est plus d’un an de cela, les organisations professionnelles fédérées autour d’une inter-syndicale entraient dans l’action afin de dénoncer le mal être pénitentiaire et des conditions de travail indignent.

Indépendamment des éternelles divergences cristallisées en fin de mouvement, la responsabilité syndicale unis, exigeait la reconnaissance et la valorisation du personnel de surveillance.

Aujourd’hui alors que les agressions se multiplient et que les personnels pâtissent des procédures disciplinaires d’une administration résolument répressive, force est de constater que rien n’a évolué.

La souffrance des personnels s’est encore accentuée avec la frénétique volonté administrative de diminuer les heures sup sous couvert :

  • de contrôle médicaux abusifs,
  • de réductions de la comptabilisation horaire allouées aux formations lorsqu’elles ne sont pas simplement supprimées (5h50 au lieu de 8h00),
  • de la fermeture programmée d’un certain nombre de miradors.

Avec la parution du budget 2011 assortie en parallèle des nouvelles missions à savoir, les extractions judiciaires, les UHSI, etc.... il est indiscutable que les prévisions de recrutement pénitentiaire ne seront à la hauteur des besoins nouveaux.

Engluée dans une logique purement comptable, l’administration entend pour l’essentiel prélever sur l’existant les ressources humaines dont elle aura le besoin afin d’honorer les dites missions nouvelles.

Le report de la dernière CAP Nationale, entachées de la suppression des personnels dédiés au passage à 4 agents en service de nuit pour les petits établissement, en est l’illustration.

Cette politique de l’économie forcée ne fera qu’accentuer les difficultés déjà conséquentes des structures excitantes, la pénibilité et l’insécurité accrues des personnels définitivement méprisés en étant la conséquence directs.

Si les missions dévolues au force de l’ordre nous incombent désormais, nous exigeons un transfert proportionnel des moyens matériels et humains. Réunis au sein d’une entente syndicale que l’UFAP malgré nos invitations entend ignorer, les syndicats FO et CGT appellent à l’action le 15 Novembre 2010.

La région Lorraine retenue dans le cadre d’une expérimentation des fameuses missions dès le deuxième semestre 2011, l’entente CGT-FO invite les personnels à converger le 15/11 dès 7h00 vers le CP Nancy afin de procéder dans le cadre d’un mouvement national au blocage de l’établissement.

Le récent et chaotique CP Nancy, présenté en son temps comme le modèle de la nouvelle pénitentiaire est l’illustration parfaite d’une politique irresponsable insatisfaisante en tous points. Avec l’UHSI dans son giron, l’établissement Nancéen sera directement frappé par les évolutions pénitentiaire.

Pour des conditions de travail dignes, pour une revalorisation de notre statut, pour la reconnaissance de notre profession, pour des effectifs et des moyens, que Nancy soit en cette première journée d’action le symbole de la contestation d’un personnel saturé.

Mardi le 9 Novembre2010.

POUR LA CGT POUR FO
Eric Schmitt Fadila Doukhi

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page