Accueil > Communiqués > Régionaux > UR Toulouse : CAP de mobilité CPIP 2013, peau de (...)

UR Toulouse :
CAP de mobilité CPIP 2013, peau de chagrin !

mercredi 17 avril 2013  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

La liste des postes offerts à la mobilité pour la CAP CPIP 2013 s’avère ANOREXIQUE ! Seulement 7 postes vacants sont ouverts sur la DISP de TOULOUSE.

On peut se féliciter que la DISP de Toulouse ait entendu nos alarmes sur les situations désastreuses des SPIP du LOT et de l’ARIEGE (mais il manquera toujours deux postes sur FOIX et un poste sur Cahors) et sur les situations préoccupantes des SPIP des PYRENEES-ORIENTALES et de l’AVEYRON.

Mais on peut aussi devenir colère car ce ne sont que 7 postes et puis RIEN !
Oubliés les besoins des SPIP de CASTRES, de TARBES, de NIMES, de TOULOUSE, de BEZIERS, de MONTPELLIER, de VLM,…

Et qu’on ne nous parle pas des futurs CPIP placés et des promesses faites aux DFSPIP sur leurs interventions miraculeuses dès septembre 2013.

Cette nouvelle usine à gaz, pas encore finalisée, n’apporte à ce jour que des impacts négatifs aux agents en poste : CAP décalée aux derniers jours de juin faute d’anticipation de l’A.P., aucune prise en compte des congés estivaux et du temps nécessaire pour organiser une mutation ou pour faire des recours administratifs…
La « crise budgétaire » a bon dos pour expliquer cette pénurie de poste.

N’oublions pas les choix de nos responsables qui ont donné notre Service Public à de grands groupes privés (Bouygues, Eiffage,…) par le biais des Partenariats Public Privé (PPP) dont les loyers astronomiques grèvent une grande partie du budget du Ministère de la Justice.

L’ARGENT EST LA, MAIS POUR LES ACTIONNAIRES ! NON PAS POUR LES FONCTIONNAIRES !

NOUS SAVONS QUE NOUS AVONS RAISON. NE NOUS RESIGNONS PAS ! LUTTONS !

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page