Accueil > Communiqués > Régionaux > UR de Bordeaux : Tout est de notre faute, mais on vous (...)

UR de Bordeaux : Tout est de notre faute, mais on vous vire !

mardi 25 mai 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel
PDF - 135.9 ko
Tout est de notre faute, mais on vous vire !

L’Union Régionale de Bordeaux ne peut que déplorer, une fois de plus, l’attitude méprisante de la DAP et du ministère de la justice. Comment peut-on traiter des personnels avec autant de violence ? Le débarquement de notre directrice interrégionale, Isabelle GORCE, s’est effectué avec une extrême dureté, et revêt un caractère tellement injuste et violent, que l’on ne peut qu’en être révolté.

Annoncer à quelqu’un jeudi soir qu’elle est virée vendredi soir et qu’en prime, elle doit aussi rendre son logement immédiatement, est indigne du pire des patrons. Quelle honte et quels remerciements pour son implication sans borne dans notre administration ! Serait-elle responsable du déficit colossal de notre administration ? A-t-elle fait quelque chose de si grave qui justifie de la traiter ainsi ? Où peut-être est-ce plutôt une décision politique… Parce qu’annoncer aux directeurs d’établissement de la DI que notre administration est en difficulté financière, et que des mesures risquent d’être prises, ne peut pas justifier un tel mépris.

D’autant qu’à moins d’être stupide, il y a un petit moment que nous avons tous compris les problèmes financiers de la DAP.

Harmonie et Chorus ont bon dos !! Arrêtez de nous prendre pour des imbéciles, cela en devient humiliant !

Peut-être que la DAP aurait préféré, comme l’année passée, attendre que l’on soit mis, une fois de plus, au pied du mur.

Et bien c’est justement cela qui est irresponsable et malhonnête et ces comportements irrespectueux pour les personnels méritent des sanctions. Si la DAP n’est pas capable de gérer correctement, qu’elle fasse le ménage en son sein, et pas auprès de personnels aussi compétents que Madame GORCE ou Madame DECROIX.

Notre organisation n’a pas habituellement vocation à défendre les personnels de direction, mais il paraît évident devant autant d’injustice et de mépris, de soutenir Isabelle GORCE et Valérie DECROIX. Nous espérons d’ailleurs une mobilisation sans précédent des syndicats de direction. Ne rien faire serait laisser la porte ouverte à de tels agissements, aussi injustes que révoltants, et accepter d’être traiter sans aucun respect.

Mont-de-Marsan, le 22 mai 2010

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page