Accueil > Communiqués > Régionaux > UR de Lyon —> Que nous reste-t-il ?

UR de Lyon —> Que nous reste-t-il ?

mercredi 6 octobre 2010  |   Version imprimable   |   Envoyer par courriel

Après l’annonce de la RÉFORME DES RETRAITES,

Après l’annonce de la FERMETURE DES PETITS ÉTABLISSEMENTS,

Après l’annonce du GEL DES SALAIRES,

Après l’annonce de la FERMETURE DE MIRADORS.

Sans compter :

  • les problèmes de management dictatorial,
  • le non-respect de la charte du dialogue social,
  • le développement des missions des personnels sans moyens humains et financiers,
  • la dégradation des conditions de travail,
  • les sous effectifs en personnels, tout corps confondu, toujours croissants.

Désormais, par la présentation du budget 2011 de l’administration pénitentiaire, c’est l’annonce D’UNE REDISTRIBUTION DES POSTES DE LA CAP DE NOVEMBRE qui nous est annoncée !

Concrètement IL NE RESTERA QUE 200 POSTES SUR LES 400 initialement prévus.

C’est pourquoi la CGT PÉNITENTIAIRE RHÔNE-ALPES AUVERGNE APPELLE L’ENSEMBLE DES PERSONNELS A SE REUNIR LOCALEMENT pour débattre et définir des modalités d’actions !

Dès aujourd’hui, la CGT PÉNITENTIAIRE RHÔNE-ALPES AUVERGNE ANNONCE LE BOYCOTT DE TOUTES LES REUNIONS AVEC TOUTES LES INSTANCES PENITENTIAIRES REGIONALES ET LOCALES !

La CGT PÉNITENTIAIRE RHÔNE-ALPES AUVERGNE reste favorable à
L’UNITÉ DANS L’ACTION.

EN ATTENDANT, REJOIGNEZ TOUTES LES MOBILISATIONS DU
12 OCTOBRE 2010.

La Commission Régionale des Personnels de Surveillance.

Rhône-Alpes Auvergne le 5 octobre 2010

Plan du site | Infos légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page